La Bourse de Casablanca bascule dans le rouge à la mi-séance

la Bourse de Casablanca

La Bourse de Casablanca est repassée en territoire négatif lundi à la mi-séance, pénalisée notamment par le repli de quelques valeurs bancaires et des télécommunications.

Vers 12H (GMT+1), le Masi, indice global composé de toutes les valeurs de type action et le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu cédaient 0,04% chacun, respectivement à 11.605,94 points et 9.451,78 points.

Au volet international, le FTSE CSE Morocco 15 gagnait 0,18% à 10.396,66 points, alors que le FTSE Morocco All-Liquid perdait 0,12% à 10.025,38 points.

Parallèlement, l’indice de référence Environnement, social et gouvernance (ESG) “Casablanca ESG 10” diminuait de 0,1% à 916,32 points.

→ Lire aussi : La Bourse de Casablanca ouvre en territoire positif


Ce mouvement baissier trouve son origine essentiellement dans le compartiment des télécommunications où Itissalat Al-Maghrib, le titre le plus actif, abandonnait 0,28%. L’opérateur marocain de télécommunication a annoncé ce matin la signature de la sixième convention d’investissement avec le gouvernement pour le développement des télécommunications dans le Royaume à travers la réalisation, sur les trois prochaines années (2019-2021), d’un programme d’investissement de 10 milliards de dirhams (MMDH).

De même, les baisses accusées par Attijariwafa Bank (-0,82%) et HPS (-1,52%) pesaient également sur la cote. Contre-tendance, le secteur immobilier était soutenu par l’envolée de Res Dar Saada qui grimpait de 6,73%, plus forte hausse du Masi, ainsi que par les progressions de Douja Prom Addoha (0,5%) et Alliances (3,47%).

Par ailleurs, Mutandis s’adjugeait 2,65% après avoir fait état de bonnes performances semestrielles. En effet, le groupe industriel et commercial spécialisé dans les biens de consommation des ménages, au Maroc et en Afrique, a indiqué que son chiffre d’affaires consolidé au titre du S1-2019 a enregistré une croissance de 6,4% à 684 millions de dirhams (MDH).