La CGEM signe un Accord social avec le Gouvernement et les Partenaires sociaux

La CGEM signe un Accord social avec le Gouvernement et les Partenaires sociaux

La CGEM a signé, hier à Rabat, avec le Gouvernement et les Syndicats représentatifs des salariés, un Accord social qui porte sur la durée 2019-2021.

Cet Accord, le premier du genre, depuis 2011, est équilibré et répond à la fois à une demande d’amélioration du revenu des salariés et à la demande des entreprises de bénéficier d’un environnement règlementaire qui protège la liberté de travail. Il permet également aux entreprises d’avoir plus de flexibilité dans les contrats et de bénéficier d’une législation du travail en phase avec les contraintes de leur compétitivité.

→ Lire aussi : BAM, CGEM et GPBM se concertent sur le financement des entreprises

A cet effet, la CGEM rappelle que l’État s’est engagé, à travers cet Accord, sur 4 points :

- L’engagement des discussions avec la CGEM et les Partenaires sociaux à propos du Projet de Loi organique sur le Droit de Grève en vue de sa promulgation au Parlement.

- La publication du Décret relatif aux contrats de travail à durée déterminée

- La révision des conditions applicables aux contrats de travail temporaire

- L’ouverture du chantier de la réforme du Code du Travail

La CGEM, signataire par ailleurs de pactes bilatéraux de médiation sociale avec des organisations syndicales, remercie le Gouvernement ainsi que les Partenaires sociaux pour leur mobilisation en faveur de la réussite de cet Accord. Elle tient à rappeler que la préservation de la compétitivité de l’Entreprise est nécessaire en vue de maintenir les conditions d’un travail digne et décent pour les salariés.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :