La déclaration de Laâyoune, un document de référence pour les relations Maroc-Parlacen

La déclaration de Laâyoune, un document de référence pour les relations Maroc-Parlacen

La présidente du Parlement centraméricain (Parlacen) Irma Amaya a affirmé que la Déclaration de Laâyoune, qui a couronné la réunion du bureau exécutif du Parlacen et du bureau de la Chambre des Conseillers présidé par Hakim Benchamach en juillet 2016, demeure un document de référence et une feuille de route pour l'ensemble des responsables et des composantes du Parlacen.

A l’occasion de la réception d’une délégation de la Chambre des conseillers, composée du vice-président de la Chambre, Abdelkader Salama, et du secrétaire de la Chambre et son représentant auprès du Parlacen, Ahmed Lakhrif, Mme Amaya a exprimé sa gratitude et son estime pour le rôle joué par la Chambre des conseillers dans le renforcement des relations entre le Maroc et les pays d’Amérique centrale.

Mme Amaya, qui était accompagnée des membres du bureau exécutif du Parlacen, a fait part de sa disponibilité à favoriser la consolidation de ces relations à travers des programmes concrets au service des intérêts des peuples des deux régions, soulignant, à ce propos, le positionnement géostratégique du Maroc en tant que point d’accès permettant d’ériger des ponts de coopération avec les pays africains et arabes.

De son côté, M. Salama a exprimé la fierté de la Chambre des conseillers de la dynamique qu’ont connues les relations entre le Royaume et les pays d’Amérique centrale et des Caraïbes à la faveur de la visite historique de SM le Roi Mohammed VI en Amérique latine en 2004 qui leur a insufflé un nouvel élan.

Il a également mis l’accent sur l’importance de la coopération parlementaire dans l’accompagnement et le renforcement des relations bilatérales, se félicitant de la dynamique des relations entre la Chambre des conseillers et le Parlacen, marquée notamment par la réunion entre le bureau de la Chambre et celui du Parlacen à Laâyoune, ainsi que l’invitation du président de la Chambre des conseillers à participer à l’ouverture des travaux régionaux annuels du Parlacen en République dominicaine en août 2018.

De même, M. Salama a souligné que la délégation parlementaire marocaine a pu apprécier de près, au cours de cette visite, l’estime portée par les responsables parlementaires et gouvernementaux d’Amérique centrale et des Caraïbes envers le Royaume du Maroc et son parcours démocratique et de développement sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, M. Lakhrif s’est félicité de l’évolution des liens distingués entre le parlement marocain et celui d’Amérique centrale et qui ont réalisé de nombreux acquis, assurant que la priorité accordée par la Chambre des conseillers à l’amélioration des relations avec les parlements d’Amérique latine n’était pas le fruit du hasard, mais découle d’une conviction profonde basée sur le choix stratégique du Royaume en faveur du renforcement de la coopération Sud-Sud, un choix porté par SM le Roi.

Après avoir passé en revue les derniers développements de la cause nationale, M. Lakhrif a salué la position du Parlacen en faveur du Royaume, rappelant que la Déclaration de Laâyoune appuie les efforts du Maroc et de l’ONU en vue d’une solution pacifique au différend artificiel autour du Sahara marocain.

La délégation de la Chambre des conseillers est en visite en République du Guatemala pour participer aux travaux du Parlacen, qui regroupe le Guatemala, le Panama, El Salvador, le Nicaragua, le Honduras et la République dominicaine.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :