A LA UNECoronavirus

La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19 compromet les efforts de lutte contre la pandémie

La falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19, à l’instar des tests PCR et des pass vaccinaux, compromet les efforts des autorités publiques dans leur lutte contre la pandémie, a affirmé le secrétaire général de la présidence du ministère public, Hicham Bellaoui.

M. Bellaoui, qui était l’invité mercredi matin de la Radio d’information marocaine « RIM RADIO », a indiqué que ce phénomène constitue une menace pour la santé des citoyens, particulièrement durant cette période marquée par la propagation du variant Delta, soulignant la pleine implication de la présidence du ministère public dans la lutte contre ce phénomène dangereux.

→ Lire aussi : Nador: interpellation d’une femme soupçonnée d’être l’intermédiaire dans la falsification de tests Covid-19

Le ministère public a adressé une circulaire aux procureurs généraux du Roi près les cours d’appel et aux procureurs du Roi près les tribunaux de première instances les appelant à lutter contre certains cas de falsification des documents Covid-19, a-t-il expliqué, relevant que depuis l’envoi de cette circulaire, le nombre de prévenus a atteint près de 80 individus, dont la plupart ont été arrêtés aux postes-frontières. Les recherches ont prouvé l’implication de certains professionnels du secteur de la santé officiant dans les hôpitaux et les laboratoires privés, a fait savoir M. Bellaoui, notant que la présidence du ministère public a exhorté la police judiciaire à adopter tous les mécanismes appropriés pour surveiller les actes criminels en lien avec ce phénomène.

La présidence du ministère public a également appelé à agir avec la fermeté nécessaire contre toutes les personnes impliquées dans ce genre d’affaires qui touchent à la sécurité sanitaire du Royaume dans le respect strict de la loi, exhortant la justice à appliquer des sanctions dissuasives proportionnées à la gravité des actes commis. Le responsable a, en outre, expliqué que ces mesures strictes prises par la présidence du ministère public visent à sensibiliser les citoyens à éviter ces pratiques et à ne pas tomber dans le piège des « intermédiaires », ajoutant que le ministère public a pour objectif de réduire grâce à ces mesures le phénomène de falsification des documents sanitaires liés à la Covid-19 durant les prochains jours.

M. Bellaoui a, d’autre part, mis l’accent sur les efforts fournis par le ministère public dans la lutte contre la corruption et dans la moralisation de la vie publique, évoquant principalement la création d’un numéro direct dédié à la réception des plaintes des citoyens concernant les cas de corruption et ses différentes formes. Le bilan de ce mécanisme est « positif », s’est-il félicité, faisant remarquer qu’il a permis l’interpellation d’un nombre important d’individus en flagrant délit dans des affaires de corruption dans divers secteurs, « ce qui reflète l’interaction des citoyens avec ce numéro et leur confiance dans les mécanismes établis par les institutions étatiques« .

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page