ban600

La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains tient à Fès sa 2ème session ordinaire

La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains tient à Fès sa 2ème session ordinaire

Les travaux de la 2ème session ordinaire du Haut Conseil de la Fondation Mohammed VI des Ouléma africains ont débuté, samedi à Fès, avec la participation des présidents de 32 sections et quelque 330 membres.

Cette session tenue avec la Haute Approbation de SM le Roi Mohammed VI, Président de la Fondation, examinera plusieurs projets et activités programmés au titre de l'année 2019 au niveau de la commission des activités scientifiques et culturelles, la commission des études de la Charia, la commission chargée de la revitalisation du patrimoine islamique africain et la commission de la communication, de la coopération et du partenariat.

Intervenant à l'ouverture de cette réunion, le ministre des Habous et des affaires islamiques, Président-délégué de la Fondation, Ahmed Taoufiq a indiqué que cette session marque le début effectif de l'activité de la Fondation après les étapes franchies en ce qui concerne son installation, appelant à saisir cette occasion pour élaborer des plans d'action pour l'année prochaine et des projets à réaliser selon une approche scientifique et prospective.

M. Taoufiq s'est félicité de la tenue par les 18 sections de la Fondation de 20 activités sous la supervision du secrétariat général, lesquelles ont porté sur la promotion de cette nouvelle institution et du rôle d'Imarate Al-Mouminine (Commanderie des croyants) dans la préservation de l'Afrique contre le terrorisme et l'extrémisme conformément aux constantes religieuses communes.

Il s'est attardé sur les projets programmés par la Fondation dont celui de la lutte contre l'analphabétisme, la distribution du Saint Coran dans les pays africains, l'organisation de conférences et la création d'un site électronique pour faire connaître les missions de la Fondation et la diffusion des vrais principes de l'Islam.

→Lire aussi: La Fondation Mohammed VI des Ouléma africains est porteuse d’un projet africain au plan religieux et éthique

Le secrétaire général du Conseil supérieur des Oulémas, Mohamed Yessef a relevé que cette réunion s'inscrit dans le cadre de la poursuite des efforts pour la diffusion des vrais principes de l'Islam et la protection des sociétés africaines contre l'extrémisme, appelant les participants à cette session d’œuvrer pour revigorer et purifier le patrimoine spirituel de l'Afrique en le débarrassant des falsifications et des fausses interprétations.

De son côté, le mufti du Nigeria et président de la section de la fondation au Nigeria, Ibrahim Saleh El Hoceini a réitéré, au nom des oulémas africains, leur engagement pour œuvrer à la réalisation des objectifs de cette Fondation, qui constitue désormais un espace fédérateur et d'échanges.

Le secrétariat général de la fondation procédera, lors de cette session qui durera deux jours, à la présentation du bilan annuel des activités 2018 et à l'élaboration d'une vision globale quant aux activités prévues en 2019 sur la base des propositions des commissions.

Les ouléma africains se pencheront également sur l'examen et l'approbation de huit projets qui constituent dans leur globalité des plans d'action, proposés par les membres de la Fondation à l'occasion de la première session ordinaire du haut conseil de cette institution, organisée en décembre 2017. Ces projets sont conformes aux objectifs de la Fondation et répondent aux attentes des populations africaines.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :