La prison agricole de Zayou dément les allégations concernant un détenu des événements d’Al Hoceima

prison

La direction de la prison agricole de Zayou a démenti, mardi, les allégations relayées au sujet du détenu (H.H), incarcéré dans le cadre des événements d’Al Hoceima.

La direction de la prison agricole de Zayou réagit à la publication par un site électronique d’un article prétendant que ce détenu est “gravement malade et n’arrive pas à se nourrir à cause de douleurs à l’estomac” et qu’un rendez-vous médical lui a été fixé “dans deux ans”.

“Ce sont de fausses allégations dénuées de tout fondement”, précise la direction de la prison dans une mise au point, affirmant que le détenu en question, et depuis son transfèrement de la prison locale Toulal 2 à la prison agricole de Zayou le 2 décembre 2019, dans un souci de rapprochement avec sa famille, reçoit les soins médicaux nécessaires, à l’instar des autres détenus de cet établissement pénitentiaire.

Ce détenu, ajoute-t-on de même source, a consulté à sept reprises le médecin de l’établissement, tout comme il a bénéficié de cinq consultations au cabinet dentaire puis a été transféré le 10 avril 2020 à la prison locale de Nador pour effectuer les examens médicaux nécessaires.

La prison de Zayou insiste, en outre, que l’allégation d’un rendez-vous médical “dans deux ans” est dénuée de tout fondement, notant que le détenu en question a un rendez-vous “très proche” avec un dermatologue à l’hôpital Al Farabi d’Oujda, en coordination avec les services médicaux compétents.