La Tchéquie veut consolider les opportunités de coopération et d’affaires avec le Maroc

le Maroc

Le Premier ministre tchèque Andrej Babiš a souligné, mercredi à Rabat, la volonté de son pays de consolider les opportunités d’affaires avec le Maroc et de promouvoir la coopération entre les deux pays dans les domaines à forte valeur ajoutée.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, le Premier ministre tchèque a salué les progrès réalisés par le Maroc dans le domaine de l’Agriculture à la faveur du Plan Maroc Vert.

Les discussions avec le ministre marocain de l’agriculture ont porté notamment sur le Plan Maroc Vert qui boucle cette année ses 10 ans de mise en oeuvre, ainsi que sur les possibilités de coopération qui s’offrent aux deux pays dans le domaine de agricole.

→ Lire aussi : Le Maroc et la Tchéquie veulent donner un nouvel élan à leur coopération

Le Premier ministre tchèque a annoncé à cette occasion qu’une délégation d’industriels marocains se rendra ultérieurement en Tchéquie pour explorer les opportunités d’affaires et d’investissement qui existent en République Tchèque dans le but de renforcer la coopération économique et consolider les échanges commerciaux entre les deux pays.


Le Premier ministre tchèque, qui conduit dans le cadre de sa visite au Maroc une importante délégation composée de responsables gouvernementaux et d’hommes d’affaires, a indiqué mardi à Rabat, à l’issue des entretiens avec son homologue marocain, Saâd Dine El Otmani, avoir encouragé les entreprises tchèques à investir dans le Royaume et à tirer profit des potentialités qu’il recèle pour augmenter leurs chiffres d’affaires à l’export.

Selon le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, le volume global des échanges commerciaux maroco-tchèques a atteint 384 millions d’euros en 2017. Les importations du Maroc de la Tchéquie se sont chiffrées à 296 millions d’euros, tandis que les exportations marocaines vers ce pays se sont élevées à 88,5 millions d’euros.