L’administration Trump va annuler la désignation de la Chine comme “manipulateur de devises”

Trump
Trump

L’administration Trump devrait annuler sa désignation de la Chine en tant que pays “manipulateur de devises”, avant la signature, prévue cette semaine, d’un accord commercial de “phase un” entre les deux plus grandes puissances économiques, rapportent lundi des médias américains.

En août, le Département du Trésor avait qualifié la Chine de “manipulateur de devises”, affirmant que le pays avait pris des mesures pour dévaluer sa monnaie afin de tirer un avantage injuste du commerce international. Cette annonce était intervenue dans un contexte de tensions commerciales accrues entre Washington et Pékin.

Les informations sur l’annulation prévue de l’étiquette de “manipulateur de devises” interviennent deux jours avant que les autorités américaines et chinoises ne signent un accord sur la réduction de tarifs douaniers et que l’augmentation par la Chine de ses achats de produits agricoles américains.

Depuis le début de sa campagne de 2016, le président Trump avait accusé la Chine de dévaluer sa monnaie pour rendre ses exportations relativement moins chères que les produits américains sur les marchés étrangers, mais le département du Trésor n’a pris une décision concrète que lorsque les tensions commerciales entre les deux pays ont atteint leur apogée l’été dernier.

Le 5 août, le Département du Trésor a pris cette décision après que Pékin eut permis au yuan de tomber en dessous d’un taux de change de sept yuans pour un dollar américain.


La désignation de la Chine comme “manipulateur de devises” par le Trésor a envoyé des ondes de choc sur les marchés financiers, faisant chuter les actions sur fond de craintes d’une guerre des devises. Mais les tensions se sont apaisées après que la Chine eut permis au yuan de dépasser le taux de change de sept yuans le dollar, jetant ainsi les bases d’une trêve tarifaire en octobre.

Les questions monétaires resteront au cœur des négociations commerciales même si le Trésor américain retire cette désignation de la Chine. Trump et les protectionnistes commerciaux, aussi bien dans les clans républicain que démocrates, insistent pour que Pékin prenne d’autres mesures discrètes pour faire baisser la valeur du yuan tandis que le dollar américain reste fort.