Lancement à Rabat de la 4è Semaine de la langue espagnole

langue espagnole

Le coup d’envoi de la 4è édition de la Semaine de la langue espagnole a été donné mardi à l’Institut Cervantès à Rabat, en présence de membres du gouvernement et des représentations diplomatiques des pays hispanophones.

Cet événement, organisé jusqu’au 26 avril par l’Institut Cervantès et les ambassades des pays hispanophones accréditées au Maroc, vise à sensibiliser le public marocain au poids, à l’utilité et à la projection de la langue espagnole dans le monde.

Intervenant à cette occasion, l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Diez-Hochleitner Rodriguez, a indiqué que ce rendez-vous culturel qui se tient chaque année permettra au Marocains de mieux connaître ce que la langue espagnole offre comme débouchés d’études et d’emploi, rappelant que l’espagnol est la langue officielle de 21 pays et compte plus de 550 millions de locuteurs à travers le monde.

L’intérêt que le Maroc accorde à la langue espagnole offre l’opportunité de renforcer la coopération entre les deux pays sur tous les plans, s’est-il félicité, ajoutant que son pays est mû par la volonté de consolider la place de l’espagnol sur la scène culturelle marocaine.

→ Lire aussi : Officialisation de la langue Amazighe: El Otmani et l’IRCAM se concertent


Le diplomate espagnol a rappelé à cet égard que Houcine Bouzineb a reçu, cette année, une attestation de membre correspondant de l’Académie royale espagnole, faisant de lui le premier Marocain et arabe à intégrer cette prestigieuse institution.

Dans une déclaration à la MAP, le ministre délégué chargé de la Réforme de l’administration et de la fonction publique, Mohamed Benabdelkader, a mis en exergue l’importance de la langue espagnole au Maroc, soulignant que le Royaume a adopté ces dernières années une politique de gestion de la diversité linguistique, consacrée par les dispositions de la Constitution de 2011 qui stipulent que le Maroc reste ouvert aux langues étrangères les plus largement utilisées.

Pour sa part, le diplomate Youssef Amrani a indiqué, dans une déclaration similaire, que la politique d’ouverture adoptée par le Royaume, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, vis-à-vis de l’Espagne et des pays de l’Amérique latine, renforce la présence de la langue espagnole.

Cette initiative culturelle offre l’occasion de réfléchir à la promotion de la langue espagnole en particulier et des langues étrangères en général, a-t-il dit, relevant que la richesse linguistique et culturelle est un atout par lequel se distingue le Maroc en tant que point de transit entre l’Espagne et l’Afrique d’une part et entre l’Afrique et l’Amérique latine, d’autre part.


La cérémonie d’ouverture de cette manifestation culturelle a été marquée par des interventions d’experts marocains, hispano-américains et espagnols, dont le narrateur, essayiste et historien péruvien Fernando Iwazaki et le rédacteur en chef d’AS, Alfredo Relaño, qui a donné une conférence sur “La langue espagnole et le sport“, suivie d’une lecture de l’ouvrage Don Quichotte, pendant une durée de quatre heures sans interruption.