A LA UNEMaroc

L’ancien chef du gouvernement espagnol rappelle que le Maroc a toujours été un partenaire loyal

L’ancien président du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, a affirmé que la relation avec le Maroc est « fondamentale » pour la sécurité et la stabilité de l’Espagne, tout en soulignant la pertinence du plan d’autonomie pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara.

Dans un entretien à la télévision Canal Sur diffusé mercredi, M. Zapatero a appelé à “retrouver la confiance” dans les relations entre les deux pays suite à la crise déclenchée sur fond de la décision des autorités espagnoles d’accueillir en catimini et sous une fausse identité le chef des séparatistes, le dénommé Brahim Ghali.

Nous devons retrouver la confiance qui constitue un élément essentiel dans les relations extérieures“, a-t-il insisté.

Le Maroc “a toujours été un partenaire sérieux, dynamique et loyal” vis-à-vis de l’Espagne “dans la lutte contre le terrorisme djihadiste et dans la politique migratoire“, a relevé M. Zapatero, rappelant que lorsqu’il était chef du gouvernement “il y avait une entente parfaite»

En ce qui concerne la question du Sahara marocain, M. Zapatero a noté que le plan d’autonomie présenté par le Maroc demeure «la base» de tout règlement de ce différend régional.

«Le Royaume du Maroc a présenté en 2007 un projet d’autonomie avancée qui a été bien accueilli et salué», a-t-il affirmé, ajoutant qu’il s’agit du « cadre idoine qui sert de base » pour parvenir à un «accord raisonnable».

“C’est un projet d’autonomie très avancé pour le Sahara qui devrait être l’option à explorer”, a insisté M. Zapatero.

Avec MAP

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page