L’Appel d’Al Qods, une opportunité historique pour le règlement du conflit israélo-palestinien

L’Appel d’Al Qods, signé samedi à Rabat par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, et Sa Sainteté le Pape François, offre une opportunité historique pour le règlement du conflit israélo-palestinien, a affirmé l’Archevêque de Grenade (Espagne), Javier Martinez.

Cet Appel visant à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multireligieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte, témoigne de l’importance accordée par SM le Roi à la cause palestinienne et des efforts consentis par le souverain pontife sur la voie de la promotion des valeurs de fraternité, de paix et de tolérance dans le monde, a souligné l’Archevêque de Grenade dans une déclaration à la MAP, à l’occasion de la visite effectuée par les deux dirigeants à l’Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates.

Cette initiative illustre également la ferme volonté du Maroc, en tant que lieu de brassage des cultures, des civilisations et des religions, d’oeuvrer à mettre fin aux violations israéliennes dans les territoires palestiniens et à trouver une solution à ce conflit, a-t-il indiqué, soulignant que le Maroc prône un islam de juste milieu, de paix et de tolérance.

Il a à cet égard mis l’accent sur le rôle de l’institut dans la formation des Imams, morchidines et morchidates, lequel établissement représente un exemple à suivre pour les pays musulmans.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, et Sa Sainteté le Pape François ont procédé, samedi à la salle du Trône au Palais Royal à Rabat, à la signature de l’Appel d’Al Qods visant à conserver et à promouvoir le caractère spécifique multireligieux, la dimension spirituelle et l’identité particulière de la ville sainte.