Le livre « Mohammed VI ou la monarchie visionnaire » présenté à Marseille

prot-maroc diplomatique

Le livre « Mohammed VI ou la monarchie visionnaire », de Charles Saint-Prot, Directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques de Paris, a été présenté, samedi à Marseille, lors d’une conférence-débat organisée par le consulat du Maroc avec le soutien de la ville de Marseille, à l’occasion de la célébration du 76ème anniversaire du Manifeste de l’Indépendance.

Cette conférence-débat, tenue à la mairie du 1er arrondissement de Marseille, en présence du Maire Mme Sabine Bernasconi, a été marquée par les interventions du Consul du Maroc à Marseille Younes Dirhoussi, de Jean Roatta, Adjoint au maire délégué aux relations internationales, ainsi que par celle du professeur Charles Saint-Prot.

Grand connaisseur du Maroc et du Moyen Orient, Charles Saint-Prot aborde dans son ouvrage « Mohammed VI ou la monarchie visionnaire », la singularité du modèle marocain et sa réussite, dans un contexte international et régional particulièrement perturbé. Il y expose son point de vue sur les réalisations politiques, économiques et sociales accomplies depuis l’intronisation de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, le 30 juillet 1999.

« Il y a incontestablement « une exception marocaine » et il faut bien se demander pourquoi », a souligné Charles Saint-Prot, lors de cette conférence-débat. « Pourquoi le Maroc est-il au sud de la Méditerranée l’un des pays qui marche le mieux et, en tout cas, celui qui a un vrai projet de développement global ? Pourquoi le Maroc offre l’image d’une nation moderne ? La réponse est que le Maroc est une monarchie, a-t-il affirmé.


« En effet, c’est grâce à la monarchie que le Maroc constitue une exception au sud de la Méditerranée », a-t-il dit, ajoutant qu’alors « que les autres régimes s’assoupissent, plus ou moins tranquillement, dans une torpeur mortifère, le Royaume se caractérise par une institution nationale, populaire et dynamique. Ce résultat doit tout à la monarchie et à la vision de SM le Roi Mohammed VI qui s’emploie à construire un Maroc moderne ancré dans sa tradition nationale».

Selon Charles Saint-Prot « la monarchie réunit un large consensus car le peuple marocain sait qu’elle fait partie de l’ADN du Maroc”. De fait, la monarchie « garantit ces biens précieux que sont l’unité nationale, l’indépendance, le progrès, et, bien sûr, la vision à long terme ».

Le directeur général de l’Observatoire d’études géopolitiques, qui a insisté sur l’exemplarité de la relation franco-marocaine, a affirmé qu’« à tous égards, le règne de Sa Majesté le Roi est marqué par la volonté de progresser afin de ne pas manquer le rendez-vous de l’Histoire ». Et de souligner que “grâce à la monarchie, le Maroc a un objectif précis et une stratégie pour poursuivre sa marche en avant dans de bonnes conditions».

« La chance du Maroc est d’avoir une monarchie populaire et nationale en constante évolution, une monarchie qui lui confère un avantage sur les autres pays de la région. La force du Maroc, c’est le pacte historique entre le Trône et le peuple. La monarchie visionnaire organisée par SM le Roi Mohammed VI est véritablement un atout pour un Maroc moderne et dynamique», a-t-il encore affirmé.


Pour sa part, le consul du Maroc à Marseille a affirmé, lors de cette conférence animée par Laurent Weil, journaliste, fondateur et gérant du groupe de communication Bleu Dixit, que la commémoration du 11 janvier 1944 revêt une forte portée symbolique et constitue une occasion pour les générations montantes de connaître les épopées nationales et la communion historique entre le Trône et le peuple dans la défense de l’intégrité territoriale, des valeurs religieuses et des constantes nationales de la mère patrie. Il a également souligné « l’importance du livre de Charles Saint-Prot qui porte un éclairage objectif sur le Maroc ».

Jean Roatta, également président du « Groupe Pays » Maroc à « Cités Unies France » et grand ami du Maroc, a rappelé, quant à lui, l’importance de la coopération entre la France et le Maroc au sud de la Méditerranée. Il a également vanté l’entente entre les deux nations au service du dialogue nord-sud et de la stabilité régionale, plaidant pour une relance de la coopération décentralisée.

Cette conférence-débat a été suivie par la dédicace de l’ouvrage de Charles Saint-Prot et un échange avec les nombreux participants.