AccueilA LA UNELe Maroc accueille en 2020 la 59ème Conférence ministérielle de la CONFEMEN
Amzazi

Le Maroc accueille en 2020 la 59ème Conférence ministérielle de la CONFEMEN

Le Maroc accueille en 2020 la 59ème Conférence des Ministres de l’Education des Etats et Gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN).

L’annonce a été faite par le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi, également vice-président de la CONFEMEN, à l’occasion de la tenue du 13 au 15 novembre à Paris du Bureau de cette instance, qui réunit 17 États et gouvernements membres.

Créée en 1960, la CONFEMEN, qui regroupe 44 pays, est une instance-clé de la Francophonie dont la principale mission est d’informer les Etats membres sur l’évolution des systèmes éducatifs et les réformes en cours, nourrir la réflexion sur des thèmes d’intérêt commun et animer la concertation entre ministres et experts en vue de formuler des recommandations pour appuyer les politiques régionales et internationales en matière d’éducation.

“La prochaine Conférence ministérielle de la CONFEMEN se tiendra au Maroc en juillet prochain”, sous le thème “Langue première et langue d’enseignement : quelles stratégies pour faciliter les premiers apprentissages, la réussite scolaire et le vivre-ensemble au XXIème siècle ?”, a déclaré M. Amzazi à la MAP.

La réunion du bureau de la CONFEMEN, qui s’est déroulée au siège du ministère français de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et à France Éducation international (FEI), en présence notamment du ministre français de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, du ministre de l’Éducation et du développement de la petite enfance du Canada Nouveau Brunswick, président en exercice de la CONFEMEN, Dominic Cardy, et du Secrétaire général de la CONFEMEN, Abdel Rahamane Baba-Moussa, a été l’occasion de présenter les fondamentaux de la réforme nationale dans le cadre de la loi-cadre qui comprend tous les aspects évoqués lors de cette rencontre notamment le préscolaire de qualité, la formation des enseignants, le chantier pédagogique, la lutte contre l’échec scolaire et l’orientation vers la voie professionnelle, a expliqué le ministre.

La réunion a examiné en outre nombre de questions “fondamentales et transversales” qui concernent les différents pays membres, à savoir l’accès à une éducation de qualité et égalitaire, qui fait partie des objectifs de développement durable (ODD4), la lutte contre l’abandon scolaire, le renforcement de la maîtrise des fondamentaux (lire, écrire, compter et respect d’autrui) et la formation des enseignants.

Cette réunion a été l’occasion aussi de présenter le système d’évaluation propre à la CONFEMEN à savoir le PASEC (programme d’analyse des systèmes éducatifs), a ajouté le ministre qui a annoncé que le Royaume va adhérer à ce programme d’évaluation qui inclut plusieurs pays de la Francophonie. Créé en 1991, le PASEC est considéré comme le programme phare de la CONFEMEN. Il permet d’évaluer la performance des systèmes éducatifs par la mesure et l’analyse des acquis scolaires des élèves (au début et à la fin du primaire).

Le PASEC et l’Observatoire de la qualité de l’éducation de la CONFEMEN, qui a pour objectif d’accompagner les systèmes éducatifs des pays francophones du Sud, membres de la CONFEMEN, en lien avec les résultats issus du PASEC, constituent deux leviers essentiels pour accompagner les États membres du Sud.

Grâce à ces deux ambitieux programmes, la CONFEMEN se positionne plus que jamais comme un forum d’échanges de haut niveau de la francophonie, mais également comme un appui pour relever, en francophonie, les défis communs auxquels les systèmes éducatifs font face, selon le ministère français de l’Education nationale et de la Jeunesse.

Pour rappel, la 58e conférence ministérielle de la CONFEMEN s’est tenue à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, Canada, du 20 au 24 mai 2018, sur le thème : “Favoriser le développement de la petite enfance et garantir l’accès à une éducation préscolaire équitable et de qualité : un socle pour la réussite des apprentissages”.

Share With:
Aucun commentaire

Ajouter un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :