Le Maroc brille en Australie à l’occasion de la célébration du 21ème anniversaire de la Glorieuse Fête du Trône

La célébration du 21ème Anniversaire de la Fête du Trône en Australie revêt un goût différent cette année. En dépit des mesures et restrictions sanitaires en vigueur, le Royaume du Maroc a été au centre de l’attention en Australie lors de cette commémoration, rappelant l’union nationale sacrée et indéfectible entre le Trône et le peuple.

Les activités organisées par l’Ambassade du Royaume du Maroc à Canberra ont, ainsi, permis de présenter la symbolique de cet événement et de mettre mettre en évidence la clairvoyance de son leadership, la richesse de la culture marocaine, le dynamisme de son économie, et la tolérance de sa société.

A cette occasion, les drapeaux marocains ont été hissés à la place mythique de « Federation Square » dans la ville de Melbourne ainsi que les couleurs nationales ont illuminé l’historique Hôtel de Ville à Adélaïde. Ce moment à forte symbolique a montré le respect et l’admiration dont jouit le Royaume en Australie et l’ampleur des relations d’amitié et de coopération avec ce pays.

L’ampleur et la profondeur de cette relation ont, par ailleurs reçu un intérêt remarquable de la part des médias australiens, à commencer par le quotidien australien à plus grand tirage « The Australian » qui a publié, à cette occasion particulière une interview avec M. Karim Medrek, Ambassadeur de Sa Majesté le Roi à Canberra, au cours de laquelle il a salué l’excellence des relations entre l’Australie et le Maroc et les opportunités de coopération entre les deux pays.

Dans ce contexte, des secteurs de coopération tels que l’éducation et la recherche, la lutte contre l’extrémisme violent, le développement des énergies renouvelables, l’agriculture et l’agrobusiness ou encore la gestion des ressources aquatiques, sont au cœur des efforts de collaboration entre les gouvernements des deux pays.


Il a, par ailleurs, souligné que le Royaume est perçu comme étant un hub régional, économique et financier offrant aux entreprises, qui s’y installent, une opportunité indéniable pour être présentes en Afrique, en l’occurrence en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

De même, l’hebdomadaire Canberra Weekly a consacré deux articles au Maroc, en commémoration à cette occasion. Ainsi, dans le premier article, le magazine revient sur le modèle de démocratie moderne et les réalisations socioéconomiques achevées par le Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi.

L’article revient, ainsi, sur la position privilégiée qu’occupe le Maroc dans la région, ainsi que sur son rôle au niveau multilatéral et les efforts déployés au niveau de sa politique étrangère pour le renforcement d’une coopération sud-sud solidaire et agissante en faveur du développement de son continent d’appartenance, l’Afrique.

L’article ne manque pas de rappeler les succès économiques du Royaume, tels que la croissance industrielle notable et les grands chantiers structurants comme les infrastructures portuaires de grande envergue et le premier Train à Grande Vitesse en Afrique.


L’article revient, également, sur la gestion réussie par le Maroc de la pandémie du Covid-19 et sur l’esprit de solidarité et d’union dont ont fait preuve les marocains, ainsi que les initiatives du Royaume pour lutter contre cette pandémie.

Dans un autre article, le magazine détaille la richesse culturelle du Royaume et son patrimoine, relatant, également, les atouts touristiques du Maroc hérités de son histoire séculaire et de la beauté de ses paysages naturels et l’attrait qu’ils exercent sur ses visiteurs. L’article met, également, l’accent sur l’esprit de tolérance du peuple marocain et son ouverture sur les autres cultures.

D’autre part, en l’absence des traditionnelles cérémonies de célébration, de nombreuses personnalités australiennes et des membres de la communauté marocaine résidant en Australie et en Nouvelle Zélande, ont tenu à marquer cette occasion en présentant des témoignages vidéo à travers lesquels ils ont réitéré leur attachement à leur Patrie et au Souverain. Ce mode de célébration a permis de marquer l’importance de cet événement et l’enracinement de l’amour du Maroc, dans le cœur de ses citoyens, tout en respectant les nécessaires mesures sanitaires visant à limiter la propagation du Covid-19.