Le Maroc conclut avec le laboratoire chinois CNBG deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19

Maroc

Le Maroc et le laboratoire chinois CNBG ont conclu, jeudi à Rabat, deux accords de coopération en matière d’essais cliniques du vaccin anti-Covid-19.

Les deux accords ont été signés via vidéo conférence, simultanément à Rabat et à Pékin par, côté marocain, le ministre de la Santé M. Khalid Ait Taleb, et, côté chinois, par les responsables du groupe “Sinopharm CNBG” (China National Biotec Group Company Limited), en présence du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita.

Ces accords viennent “consolider et étoffer” la dynamique de coopération entre Rabat et Pékin, avec “une dimension de coopération nouvelle et prometteuse”, a indiqué M. Bourita dans une allocution à cette occasion.

“Nous traçons aujourd’hui les contours d’une relation pionnière et visionnaire (…) en ouvrant la voie à une présence stratégique de SINOPHARM au Maroc”, a-t-il poursuivi, ajoutant que les accords signés consacrent une coopération à trois volets, à savoir “le premier volet concerne la coopération en matière d’essais cliniques de Phase III du vaccin anti-Covid-19. Nous avons, effectivement, décidé de mener ensemble ces essais cliniques multicentriques du vaccin, dans une première sans précédent dans l’histoire du Maroc”.

Le ministre a fait savoir que le deuxième volet porte sur une coopération globale alors que “le troisième volet concerne une volonté de transcender nos deux seuls pays, pour s’ouvrir au Sud et au Nord”.


“C’est ainsi que nous traduisons (…) notre engagement pour que le futur vaccin contre la Covid-19 soit accessible à tous, en particulier le continent africain”, a-t-il souligné.

M. Bourita a tenu à mettre en exergue le partenariat stratégique, conclu en mai 2016 à Pékin, par SM le Roi Mohammed VI et le Président Xi Jinping, qui a marqué un saut qualitatif dans les relations sino-marocaines.

La coopération très étroite “qui n’a failli à aucun moment”, même au plus fort de la pandémie, en est la démonstration au quotidien, a-t-il fait remarquer, relevant que le Maroc et la Chine ont fait le choix de “faire front, activement et solidairement, face à ce défi unique dans l’histoire de l’humanité”.

Rappelant que l’amitié sino-marocaine authentique et ancienne, M. Bourita a souligné que “notre confiance dans le sérieux et la fiabilité de l’expertise chinoise, est totale”.


Cette amitié, s’est traduite par “une coopération concrète et fructueuse”, qui a été de toute première importance pour accompagner la réponse marocaine à la pandémie du Covid-19, a souligné M. Bourita, rappelant que dès le début de la pandémie, le Maroc a fait le choix de se tourner vers la Chine, “en partenaire privilégié, dans cette épreuve difficile”. “Et le Maroc a eu raison dans ce choix. Car, le soutien de la Chine ne s’est jamais démenti. Il a été précieux, efficace et généreux”, a-t-il dit.

Le Maroc, a ajouté le ministre, a été “loyal et constant. A chacune des étapes de la pandémie, il a réaffirmé son attachement à la coopération avec son partenaire chinois”.

Ces accords ont été signés en présence du Président-Directeur Général du Groupe BMCE Bank of Africa, Othman Benjelloun, la Présidente-Directrice Générale de SOTHEMA, Lamia Tazi ainsi que du chargé d’Affaires à l’Ambassade de Chine à Rabat, Juan Mao.