Le partenariat arabo-chinois, un modèle de coopération réussi

arabo-chinois
arabo-chinois

Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, a indiqué, mardi à Rabat, que le partenariat arabo-chinois constitue l’un des modèles de coopération les plus réussis, entre les pays arabes et les groupements, organisations et pays actifs, aussi bien à l’échelle nationale, qu’internationale.

S’exprimant à l’ouverture des travaux de la 8ème session de la Conférence des relations arabo-chinoises et du dialogue entre les civilisations arabe et chinoise au titre de l’année 2019, M. Bourita a souligné que cette rencontre s’emploie à lancer des initiatives nouvelles, en vue de hisser le niveau de coopération et de partenariat entre les deux parties, et ce dans le but de renforcer les acquis communs et diffuser le pluralisme culturel et civilisationnel.

L’adhésion du Royaume du Maroc à l’initiative chinoise “Ceinture et route” représente une occasion renouvelée pour élargir les horizons et multiplier les opportunités de coopération et d’investissement entre les deux pays dans de nombreux domaines, a ajouté le ministre dans une allocution lue en son nom par l’Ambassadeur directeur des Affaires asiatiques et de l’Océanie, Abdelkader El Ansari.

Par ailleurs, M. Bourita a affirmé que les relations diplomatiques avec la Chine continuent de s’agrandir et de se consolider, pour à terme, les élever au rang de partenariat stratégique global, particulièrement après la visite effectuée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en mai 2016, en République de Chine, qui a donné une forte impulsion aux relations économique et commerciale émergentes entre les deux pays.

Dans une allocution similaire, l’Envoyé spécial de la Chine pour les affaires liées au Moyen-Orient, Zhai Jun, a précisé que les relations qui lient la Chine et les pays du Monde arabe sont un modèle à suivre en matière de raffermissement du dialogue culturel, qui puise sa force dans l’histoire profonde des relations bilatérales.


Dans ce sens, M. Jun a mis l’accent sur la nécessité de soutenir le dialogue entre le Monde arabe et la Chine, d’unir les efforts dans plusieurs domaines dont la lutte contre le terrorisme et le renforcement des transferts d’expertises en matière de gouvernance et de gestion administrative.

D’un autre côté, le responsable chinois a fait savoir que l’initiative “Ceinture et route” promet de consolider et d’améliorer les relations bilatérales, compte tenu de leur charge économique, culturelle et sociale, expliquant que “les deux civilisations ont marqué l’Histoire de leurs pages éblouissantes, pour s’ouvrir aujourd’hui sur des chapitres nouveaux, propices à l’instauration de la cohésion et de l’harmonie culturelles”.

Pour sa part, la directrice de la direction de la Culture au département des affaires sociales du Secrétariat général de la Ligue des Etats arabes, Souad Saihi, a indiqué dans une allocution au nom du Secrétariat général de la Ligue, que la Chine est considérée, à juste titre, comme l’un des partenaires les plus importants des pays arabes, unis par des liens historiques et culturels distingués et disposant d’un capital en termes de relations amicales et de positions mutuellement favorables. Selon Mme Saihi, la coordination entre les deux parties, arabe et chinoise, dans le cadre du Forum arabo-chinois, est un saut considérable et concret dans tous les domaines, qui participe à consolider l’amitié entre elles et à booster la coopération au sein de l’initiative “La Ceinture et la Route”.

A ce propos, la responsable a assuré que cette initiative contribue à approfondir, à élargir et à promouvoir les domaines de coopération entre les pays arabes et la Chine, afin de les rendre meilleurs pour les prochaines étapes du Forum arabo-chinois, mais aussi à discuter et à bénéficier, réciproquement, à plusieurs niveaux.


Cette conférence, de deux jours, connaîtra l’organisation de cinq assises qui aborderont des sujets divers, parmi lesquels: “Les fondamentaux du capital matériel et immatériel dans l’espace arabo-chinois”, “Inspiration des théories du multiculturalisme dans la gestion de la réalité de la diversité culturelle” et “Le rôle des moyens de communication traditionnels et de la révolution de l’information moderne dans la diffusion des savoirs religieux et dans la lutte contre l’extrémisme et la haine”.