A LA UNEDiplomatie

Le République du Malawi reconnaît la marocanité du Sahara

Par Ph.D. Jean-Marie HEYDT

Promouvoir le développement du Sahara marocain ne sera possible que grâce à la dynamique économique globale des nouvelles orientations du Maroc. La reconnaissance de la marocanité du Sahara représente la base de cette perspective.

C’est un impératif urgent que celui de la relance économique, car il s’inscrit non seulement dans l’esprit de l’intégration régionale et continentale de l’Afrique mais aussi, à la fois, dans une lutte contre l’éradication de l’insalubrité du passé et la stratégie du développement environnemental et touristique à venir. Ces paramètres à eux-seuls sont de nature à offrir à cette population, qui a souffert depuis des décennies, un véritable avenir éducatif, social et économique sans précédent.

Aujourd’hui, de nombreux États, parmi lesquels les Etats-Unis, ont perçu l’importance de ce défi en reconnaissant de façon explicite que ce territoire du Sahara était intrinsèquement lié au Maroc.

Depuis son accession au Trône, sa Majesté le Roi Mohammed VI n’a eu de cesse d’alerter tous les grands décideurs politiques de ce monde pour que la Communauté internationale soutienne la restitution des provinces du sud marocain au Royaume chérifien. Cette vision Royale visait à préserver à la fois les intérêts vitaux du Maroc mais aussi à garantir la sécurité d’une route internationale tout en préservant la paix et la sécurité régionale.

Le dernier signal fort est celui du 24ème État qui vient de prendre la décision d’ouvrir sa représentation permanente au Sahara marocain. Il s’agit de la République du Malawi qui, en inaugurant ce 29 juillet ses nouveaux locaux, a choisi la province de Laâyoune pour son Consulat général.

Ce pays démocratique d’Afrique subsaharienne, constitué de hauts plateaux, n’est pas forcément connu du grand public. Il a pour proches voisins le Mozambique, la Zambie, la Tanzanie. Il est indépendant depuis 1964, avec presque 22 millions d’habitants qui vivent pour l’essentiel de l’agriculture et de son exportation. Le Malawi a tenu, par l’ouverture de son Consulat général, « (…) à affirmer son soutien ferme et constant à la souveraineté du Maroc sur son Sahara et à son intégrité territoriale. » (Déclaration officielle de l’État).  A ce jour, sur les 23 pays ayant ouvert un Consulat au Sahara du Maroc, 18 sont des pays africains, membres de l’Union africaine.

Le fait d’ouvrir une représentation permanente de son État au Sahara marocain est l’évidente expression de la crédibilité de la vocation d’appartenance africaine, voulue par Sa Majesté, pour une véritable coopération interafricaine. Cela confirme aussi la volonté exprimée dès 2015 par le Roi Mohammed VI pour la mise en œuvre d’un nouveau modèle des provinces du sud.

Aujourd’hui, c’est chose acquise et tout peut être mis en œuvre. Il n’est donc plus temps de tergiverser mais il faut agir. Complémentairement à l’action étatique, aux interventions économiques et sociales, chacun de nous, même modestement, peut aussi depuis sa place agir pour accompagner et favoriser ce développement tant attendu par le peuple. L’avenir ne se construit que par la volonté et l’énergie que nous y mettons.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page