Le Royaume réussit à lever 1 milliard d’euros sur le marché financier international

Le Royaume réussit à lever 1 milliard d’euros sur le marché financier international
Le Royaume réussit à lever 1 milliard d’euros sur le marché financier international

Le Maroc a réalisé, jeudi dernier, un autre emprunt obligataire sur le marché financier international pour un montant d’un milliard d’euros, assorti d’une maturité de 12 ans et d’un spread de 139,7 pb, soit un taux d’intérêt de 1,5%. Cette fois-ci, le taux obtenu est plus bas que les précédentes émissions.

Cette sortie à l’international a connu un succès remarquable auprès des investisseurs étrangers. Elle s’explique par « la confiance dont jouit le Royaume auprès des grandes institutions financières internationales et des agences de notation », indique le ministre des Finances, Mohamed Benchaâboun dans un communiqué.

« Au cours de ce roadshow, les investisseurs ont apprécié, en particulier, la stabilité politique dont jouit le Royaume, la résilience de son cadre macroéconomique confirmée par le maintien de la notation « Investment Grade » depuis plus d’une décennie, ainsi que la portée des réformes menées sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi, qui augure d’un renforcement des perspectives économiques du Maroc », assure-t-on.

Cette nouvelle sortie a été réalisée conformément à l’offre de référence « 144A / Regulation S EUR », permettant d’attirer des investisseurs aussi bien européens qu’américains.

Il convient de noter qu’un encours de 326,3 milliards de DH a été emprunté par la direction du Trésor et des Finances extérieures à hauteur de 44,9%, et également pour un PIB de 1.106,8 milliard de DH en 2018 (selon le HCP), la dette extérieure était de 29,5% en 2018. A cet égard, M. Benchaâboun estime donc que la dette reste soutenable.