Le taux de chômage en hausse au Maroc, selon le HCP

HCP annonce la hausse du taux de chômage
HCP annonce la hausse du taux de chômage

Le HCP a annoncé la hausse du taux de chômage au Maroc, qui est passé de 9.3% au titre du troisième trimestre de 2018, à 9,4% durant la même période de cette année.

Dans une note d’information relative aux principaux indicateurs du marché du travail au T3-2019, le HCP a précisé que le taux de chômage est passé de 13,1% à 12,7% en milieu urbain et de 3,9% à 4,5% en milieu rural. Expliquant qu’avec « une hausse de 26.000 personnes, 23.000 en milieu rural et 3.000 en milieu urbain, le nombre de chômeurs est passé, au niveau national, de 1.088.000 à 1.114.000 personnes entre le troisième trimestre de 2018 et la même période de 2019 ».

Le chômage s’élève dans la catégorie des jeunes et les détenteurs d’emploi

Le HCP a souligné que plus de la moitié des chômeurs (55,3%) sont à la recherche de leur premier emploi (49% des hommes et 67,4% des femmes), tandis que les deux-tiers (66,8%) sont en situation de chômage de longue durée (62,2% des hommes et 75,1% des femmes). Ajoutant que plus du quart des chômeurs (27,8%) se sont retrouvés dans cette situation, suite au licenciement ou à l’arrêt de l’activité de l’établissement employeur.

La même source a remarqué que le chômage reste relativement élevé parmi les jeunes âgés de 15 à 24 ans, avec 26,7% (contre 7% parmi les personnes âgées de 25 ans et plus), chez les femmes (13,9% contre 8% parmi les hommes) et les détenteurs d’un diplôme (15,5% contre 3,7% chez les personnes n’ayant aucun diplôme).


Ladite note rappelle, également, que conformément aux recommandations du Bureau international du travail (BIT), le sous-emploi est constitué, selon l’approche de l’Enquête nationale sur l’emploi, de deux composantes : la première liée au nombre d’heures travaillées et la deuxième à l’insuffisance du revenu ou à l’inadéquation entre la formation et l’emploi exercé.

En somme, le volume du sous-emploi, dans ses deux composantes, est passé de 1.021.000 personnes au T3-2018 à 969.000 au T3-2019, avec un taux de 9,1% au niveau national (7,8% en milieu urbain et 10,8% en milieu rural).

L’économie nationale crée 143.000 emplois au T3 

Le HCP a indiqué que l’économie nationale a créé 143.000 postes d’emploi, au troisième trimestre de 2019, contre 201.000 postes, durant la même période, un an auparavant.


Par type d’emploi, la même source fait état de la création de 238.000 emplois rémunérés, résultat d’une création de 244.000 en milieu urbain et d’une perte de 6.000 en milieu rural. Quant à l’emploi non rémunéré, constitué d’environ 97% d’aides familiales, il a régressé de 95.000 postes, conséquence d’une perte de 113.000 en zones rurales et d’une création de 18.000 emplois en zones urbaines, relève la même source.

Parallèlement, le HCP a noté que le taux d’activité a connu, au niveau national, une stagnation autour de 44,9% entre le T3-2018 et la même période de 2019, précisant que ce taux s’est accru de 41,1% à 41,7%, en milieu urbain et a régressé de 51,9% à 50,8% en milieu rural.