A LA UNECoronavirus

Le vaccin chinois efficace contre les variants du Covid, selon son concepteur

Le premier vaccin chinois officiellement approuvé contre le Covid-19 est efficace contre les nouvelles souches du virus, a assuré mardi l’un de ses concepteurs.

Le vaccin mis au point par le laboratoire public Sinopharm avec sa filiale China National Biotec Group (CNBG) a un taux d’efficacité de 79%, a annoncé la semaine dernière le groupe pharmaceutique, juste avant de recevoir une approbation “sous conditions” pour la mise sur le marché de l’injection.

“La mutation actuelle du virus du Covid-19 n’a pas rendu le vaccin inefficace”, a assuré à la télévision nationale le président de CNBG, Yang Xiaoming.

Pékin a annoncé jeudi avoir découvert le nouveau variant d’origine britannique chez une étudiante de retour du Royaume-Uni. La Chine avait décrété dès le 24 décembre la suspension de ses vols avec ce pays.

Mardi, les autorités chinoises s’efforçaient d’accélérer la vaccination de la population à l’approche de la grande migration du Nouvel an chinois, qui tombe cette année le 12 février.

Ces festivités donnent habituellement lieu à la plus grande migration du monde, lorsque des centaines de millions de travailleurs quittent les grandes villes pour rentrer dans leur famille.

A Shanghai, des soignants recevaient la piqûre cette semaine. Mais à la différence de ce qui se passe en Europe, les personnes âgées n’étaient pas dans les groupes prioritaires à vacciner, l’inoculation étant réservée aux 18-59 ans.

D’après le quotidien de langue anglaise Global Times, peu de seniors ont été inclus dans les tests cliniques du vaccin, ce qui explique “un recours prudent à la vaccination pour les plus âgés”.

Sans attendre le feu vert officiel des autorités médicales, la Chine, où le Covid-19 a fait son apparition il y a tout juste un an, a déjà commencé à vacciner des millions de personnes dès l’été dernier, notamment des soignants, des étudiants en partance pour l’étranger ou des diplomates.

Pas moins de 4,5 millions de doses ont ainsi déjà été administrées ces derniers mois, ont indiqué les autorités la semaine dernière.

Si le pays a largement éradiqué l’épidémie depuis le printemps, il a encore signalé lundi comme mardi 33 nouveaux cas de contamination au cours des dernières 24 heures, soit le chiffre le plus élevé depuis près de deux mois.

( Avec AFP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page