L’enseignement de la langue espagnole en nette progression au Maroc

L’enseignement de la langue espagnole en nette progression au Maroc

L'enseignement de la langue espagnole dans les centres culturels espagnols au Maroc a connu une nette progression au cours des dernières années, a souligné, mercredi à Rabat, le directeur de l'Institut Cervantes de Rabat, Javier Galván Guijo.

En 2018, l'activité académique du réseau de l'institut Cervantes au Maroc a connu une croissance de 16,16%, par rapport à l'année 2017, tandis qu'en 2017, 11% de plus d'étudiants marocains ont concrétisé leur volonté d'apprendre la langue de Don Quichotte, en comparaison avec l'année 2016, a précisé le coordinateur des centres Cervantès au Maroc lors d'une table ronde organisée par l'institut Cervantes de Rabat, sous le thème "l'avenir de la langue espagnole et l'hispanisme au Maroc".

"Les Marocains prouvent de plus en plus que le castillan n'est pas une langue étrangère, alors que les cultures espagnole et marocaine sont tellement liées l'une à l'autre que ne nous pouvons pas les comprendre séparément", s'est-il réjoui, relevant que, dans un pays comme le Maroc où l'institution compte le plus d'élèves, une présence croissante est également notable auprès des utilisateurs dans les bibliothèque et les réseaux sociaux, avec des milliers d'abonnés dans les différents canaux.

→ Lire aussi : Les dates des examens du Baccalauréat 2019 sont fixées

En dépit de cette tendance accrue, l'hispanisme au Maroc est appelé à se renforcer davantage pour remplir son rôle de passerelle d'ouverture sur les autres cultures, a souligné, pour sa part, Aziz Tazi, chef de département des études hispaniques à l’université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fes.

Le défi aujourd'hui est de convertir la langue espagnole en une langue très présente dans les domaines culturel et littéraire au Maroc, a indiqué de son côté le chercheur en littérature hispano-maghrébine, José Sarria, appelant à cet égard à plus de réflexion et d'initiatives pour améliorer et mettre l'apprentissage de la langue au service de la société. Les participants à ce débat organisé dans le cadre de la programmation culturelle du premier trimestre 2019, ont plaidé également à davantage de coordination entre les pouvoirs publics espagnols et marocains pour promouvoir la langue espagnole, notamment au sein des établissement supérieurs et universités marocaines.

Selon l'institut Cervantes, la programmation culturelle suit la ligne tracée des années précédentes en s'articulant autour d'axes thématiques orientés vers certaines lignes stratégiques comme l'interculturalité entre l'Espagne et le Maroc et son rôle partagé entre l'Europe et l'Afrique, l'espagnol comme moyen d'échanges culturels, économiques et sociaux, ou encore la femme et son rôle incontournable en tant que moteur de changement structurel dans la société.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :