Les grandes sociétés pétrolières enregistrent leurs pires performances depuis des décennies

pétrolières

Les grandes sociétés pétrolières mondiales font état de l’une de leurs pires performances annuelles depuis des décennies et signalent que la pandémie pourrait continuer à défier leurs activités en 2021, selon le Wall Street Journal.

Mardi, le géant américain Exxon Mobil et le britannique BP ont annoncé des pertes annuelles respectivement de 22 milliards de dollars et 18,1 milliards, alors que Chevron avait annoncé vendredi dernier une perte de 5,5 milliards de dollars en 2020.

Exxon a enregistré sa quatrième perte trimestrielle consécutive pour la première fois de l’histoire moderne, en raison d’une dépréciation de plus de 19 milliards de dollars. Hors dépréciation, Exxon a réalisé un bénéfice trimestriel de 110 millions de dollars.

BP a déclaré un bénéfice au coût de remplacement – une mesure similaire au chiffre du bénéfice net que les sociétés pétrolières américaines rapportent – de 825 millions de dollars pour les trois mois clos le 31 décembre, contre une perte de 4 millions de dollars l’année précédente.

La Covid-19 a sapé la demande mondiale de pétrole, réduisant les prix et incitant les plus grandes sociétés pétrolières du monde à réduire leurs dépenses, à supprimer des emplois et à réduire la valeur de leurs actifs.


Au milieu de la crise, Exxon et Chevron ont discuté d’une fusion des géants pétroliers américains l’année dernière, bien que les négociations n’aient pas progressé, croit savoir le Wall Street Journal qui cite des sources proches du dossier.

( Avec MAP )