ban600
credit agricol

Les Marocains du Danemark célèbrent le 43ème anniversaire de la Marche Verte

Les Marocains du Danemark célèbrent le 43ème anniversaire de la Marche Verte

La communauté marocaine établie au Danemark aura indubitablement vécu mardi soir une soirée mémorable, le temps d'une réception offerte par l’Ambassade du Maroc à Copenhague.

Jeunes et moins jeunes, certains s’appuyant sur des canes, d’autres dorlotés dans des poussettes, des septuagénaires accomplis ou des adolescents aux barbes à peine naissantes….Bref, ils sont tous venus, ils étaient tous là !

Dès le départ justement, avec et pour la cause, toute l’assistance s’est plantée pour saler en chœur les couleurs nationales. Puis, un petit détour, savamment donné par l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi au Danemark, Khadija Rouissi, qui a livré un succinct cadrage du différend artificiel autour de la cause nationale.

"En ce même jour de 1975, quelque 350 mille Marocains, vous semblables, ont bravé le froid automnal ; destination : Le Sahara marocain", a-t-elle rappelé, à l’adresse de plus d’une centaine de convives venues célébrer cet anniversaire cher à tous les Marocains.

"Ceux qui ont visité les provinces du Sud durant les années 70, connaitront la différence, en termes de transformations immenses en matière d’infrastructures socioéconomiques", a-t-elle dit.

→ Lire aussi : Match de gala à Laâyoune: Les légendes du Ballon rond célèbrent la Marche Verte

Soutenant que le Maroc a déployé des efforts immenses pour le développement de ses provinces du Sud qui arrivent désormais en tête en matière d’indicateurs de scolarité ou de revenu par habitant, elle a affirmé que les manigances des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume ont toutes fini par se briser contre la fermeté de la position marocaine sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Mieux, le coût du non-Maghreb n’est pas uniquement politique ou sécuritaire, mais surtout social et économique, a-t-elle souligné, ajoutant que le maintien de ce différend artificiel autour du Sahara marocain est aussi porteur de risques sur le plan régional et international.

Revenant justement sur la dernière Résolution du Conseil de sécurité (2440) du 30 octobre, elle a relevé la prééminence de l’approche marocaine qui favorise l’entente et la cohésion maghrébine qui, présentée par le Royaume en avril 2007, a été à nouveau saluée pour son sérieux et son réalisme.

Alors que la communauté internationale sait pertinemment bien que le différend régional implique nommément l’Algérie, il importe qu’Alger assume ses responsabilités, surtout à la veille de l’entame des prochaines négociations entre les parties à Genève.

Cette rencontre, qui s’est déroulée dans un cadre convivial, a été marquée par d’intenses émotions aiguisées par la projection du film "La Marche verte, Al Massira" (2016) du réalisateur marocain Youssef Britel.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :