A LA UNEEconomie

UE-Maroc : Les patronats unis pour la modernisation du cadre des relations commerciales et d’investissement

En visite à Bruxelles pour trois jours de rencontres officielles de haut niveau, M. Chakib ALJ, Président de la CGEM, a été reçu hier par M. Pierre GATTAZ, Président de Business Europe. Lors de cette réunion, MM. ALJ et GATTAZ ont discuté des moyens de renforcer les relations commerciales et d’investissement entre le Maroc et l’UE, de faire avancer la nouvelle stratégie de l’UE en matière de commerce et de voisinage méridional et de créer de nouvelles synergies entre les entreprises marocaines et européennes pour une coopération plus forte.

Business Europe, la CGEM et EuroCham Maroc avaient adopté, le 21 septembre dernier, une déclaration conjointe, qui prône une modernisation du cadre des relations commerciales et d’investissement UE-Maroc, attendue depuis longtemps par les deux communautés des affaires. Cette modernisation devra libérer le potentiel économique inexploité du partenariat UE-Maroc afin de soutenir une reprise économique post-pandémique effective et durable.

Par le biais de cette alliance, les trois organisations appellent aussi à « une zone de libre-échange Maroc-UE sans aucune barrière aux échanges », qu’ils considèrent comme une « nécessité stratégique » en vue de favoriser des chaînes d’approvisionnement plus intégrées et durables, de construire l’économie numérique, ainsi que de soutenir les petites et moyennes entreprises frappées de plein fouet par la pandémie du COVID-19.

La visite du Président de la CGEM à Bruxelles a aussi été marquée par des rencontres avec des responsables de haut niveau des institutions de l’Union européenne, dont M. Olivér VARHELYI, Commissaire européen au voisinage, ainsi que des eurodéputés comme Mme Nathalie LOISEAU, Présidente de la Commission SEDE et M. Andrey KOVATCHEV, Vice-Président du Groupe PPE. Les échanges ont porté sur les moyens de donner un nouveau souffle aux relations économiques Maroc-UE à travers, notamment l’amélioration du climat d’affaires, la promotion de l’investissement vert, la facilitation des transports, des échanges de services et des mouvements des professionnels et marchandises.

À noter que la nouvelle stratégie de l’UE considère le Maroc comme un partenaire privilégié dans tous les domaines, notamment pour sa vision ambitieuse en matière de développement durable et des objectifs stratégiques en commun avec le Pacte vert européen.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page