L’expérience marocaine en régulation de la communication audiovisuelle présentée à Khartoum

HACA
HACA

La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) a mis en exergue l’expérience marocaine en matière de régulation de la communication audiovisuelle, à l’occasion de la 39ème session de l’Union de radiodiffusion des États Arabes (ASBU) qui s’est déroulée à Khartoum.

Intervenant à l’occasion de cette rencontre, organisée du 10 au 13 décembre dans la capitale soudanaise, le directeur général de la HACA, Benaïssa Asloun, a rappelé les principales évolutions qu’a connues l’instance de régulation nationale depuis sa création en 2002, dont notamment sa promotion au rang d’institution constitutionnelle de bonne gouvernance en 2011 et l’élargissement de son mandat en 2016 en faveur d’une plus grande garantie de respect par les contenus médiatiques de la diversité linguistique et culturelle, du pluralisme d’opinion et des principes des droits, précise un communiqué de la Haute autorité.

HACA

M. Asloun a également rappelé que l’indépendance de la HACA était un grand atout qui lui a permis d’inscrire son action au cœur du processus de consécration de l’État de Droit et des valeurs démocratiques que connait le pays, ajoute la même source.

La 39ème session de l’ASBU a été l’occasion pour débattre les grands principes et finalités de la régulation des médias audiovisuels publics, notamment en rapport avec les nouveaux impératifs de complémentarité et d’interaction entre les mécanismes d’autorégulation développés par les opérateurs, ainsi que les démarches propres à l’action des instances en charge de la régulation.

Les travaux de cette rencontre internationale ont aussi porté sur les méthodes de régulation, les modèles de financement et les principes de bonne gouvernance du secteur audiovisuel public, souligne la HACA.
En plus du directeur général, la délégation de la HACA était composée de M.Tariq Karimi, cadre supérieur au Département de la Coopération Internationale.


Le Maroc est représenté au sein de l’ASBU par la Société Nationale de Radiodiffusion et de Télévision (SNRT), conclut le communiqué.