Libye: l’Accord de Skhirat, “le seul cadre viable pour une solution politique” durant le processus de transition

US Secretary of State Rex Tillerson talks to the media during a press conference after he met with Myanmar's State Counselor Aung San Suu Kyi at Naypyidaw on November 15, 2017. Washington's top diplomat on November 15 said he would not yet push for sanctions against Myanmar over the Rohingya refugee crisis, but he called for an independent investigation into "credible" reports that soldiers committed atrocities against the Muslim minority. / AFP PHOTO / AUNG HTET

 Le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson a reçu, vendredi à Washington, le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj, et lui a réaffirmé le soutien total des Etats-Unis à son gouvernement d’union nationale (GNA) et à l’accord sur la transition politique, conclu à Skhirat au Maroc en 2015.

L’Accord de Skhirat demeure “le seul cadre viable pour une solution politique” durant le processus de transition en Libye et toutes “les tentatives visant à contourner le processus politique facilité par l’ONU ou à imposer une solution militaire au conflit ne feraient que déstabiliser la Libye et créer des opportunités pour l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes de menacer les Etats-Unis et ses alliés”, a souligné la porte-parole du département d’Etat, Heather Nauert.

Au cours de l’entretien, le secrétaire Tillerson a remercié le Premier ministre libyen “pour son partenariat inébranlable dans les efforts antiterroristes et vaincu l’Etat islamique, et a fait part de l’engagement des États-Unis à soutenir les efforts du peuple libyen pour construire un avenir plus stable, unifié et prospère”, a-t-elle ajouté dans un communiqué.

MM. Tillerson et al-Sarraj ont évoqué “la nécessité que tous les acteurs libyens et internationaux soutiennent le plan d’action du Représentant spécial du secrétaire général de l’Onu, Ghassan Salamé, afin de faire progresser le processus de réconciliation nationale et jeter les bases pour que la Libye puisse organiser des élections nationales réussies”, selon la même source.


M. Tillerson a souligné que les Etats-Unis continuaient d’exhorter toutes les parties libyennes à s’engager de manière constructive avec la médiation du Représentant spécial Salamé, y compris ses efforts continus pour les aider à négocier des amendements à l’Accord politique libyen”.