L’initiative américaine “Accord du siècle” incompatible au règlement de la question du Moyen-Orient

L’initiative américaine “Accord du siècle” incompatible au règlement de la question du Moyen-Orient

L'initiative "accord du siècle" promue par les Etats-Unis pour régler la question du Moyen-Orient peut impliquer des "échanges douteux" qui ne correspondent pas aux principes fondamentaux du processus reconnus par la communauté internationale, a affirmé dimanche le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov.

"Les mesures unilatérales prises par les Etats-Unis ont un impact négatif considérable sur le règlement de la situation au Moyen-Orient", a indiqué le chef de la diplomatie russe dans un entretien à l’agence de presse Koweïtienne (KUNA), soulignant que la Russie offre aux parties au conflit "une coopération constructive", principalement au format quadripartite (Russie, Etats-Unis, ONU et Union européenne).

M. Lavrov a rappelé qu’à l’issue d’une série d’entretiens du format quadripartite tenus à Washington, les Etats-Unis ont suivi "un parcours pour mettre en œuvre des systèmes unilatéraux avec leur seul médiation".

Le chef de la diplomatie russe a souligné que l’idée de l’"accord du siècle" ne serait pas acceptée par les Palestiniens comme base d’un règlement de la question du Moyen-Orient, appelant à des "efforts collectifs afin de lancer des négociations directes entre les parties au conflit".

→Lire aussi: Appel au Caire à la mise en place d’un mécanisme international multilatéral chargé du processus de paix au Moyen-Orient

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :