ban600
credit agricol

L’Iran accuse Israël de cyber-attaque ratée

L’Iran accuse Israël de cyber-attaque ratée

Le ministre des télécommunications iranien Mohammad Javad Azari-Jahromi a accusé,  lundi, Israël d’une nouvelle cyber-attaque sur ses infrastructures de télécommunication. Il déclare s’engager à prendre des mesures judiciaires à la suite de ces intrusions.

Faisant suite aux commentaires d’un autre responsable, la semaine dernière, déclarant que l’Iran a découvert une nouvelle génération du ver Stuxnet : un virus qui a été utilisé contre le programme nucléaire iranien, il y a plus de dix ans de cela.

Ce serait depuis les années 2010 que les infrastructures et réseaux informatiques de l’Iran seraient attaqués. L’agence de la défense civile iranienne n’a pas fourni plus d’informations sur les éventuelles répercussions de la cyber-attaque : « Le régime sioniste (Israël), qui utilise, depuis longtemps, des cybers armes comme le virus informatique Stuxnet, a lancé, lundi, une cyberattaque contre l'Iran pour nuire aux infrastructures de communication iraniennes », a déclaré le ministre des Télécommunications.

Tandis que la technologie évolue et se diffuse plus intensément dans l’infrastructure d’un pays, les attaques en deviennent plus dangereuses. Cette nouvelle génération de virus devrait encore causer bien des soucis du côté iranien connaissant le niveau de développement technologique israélien : « Nous avons récemment découvert une nouvelle génération de Stuxnet qui se composait de plusieurs éléments ... et qui tentait d'entrer dans nos systèmes », a déclaré un responsable cité par l'agence de presse semi-officielle ISNA.

→ Lire aussi : OTAN, cyber sécurité et démocratie dans le monde

Une information qui a aussi été relayée du côté israélien : « L’infrastructure iranienne et les réseaux stratégiques ont été attaqués, ces derniers jours, par un virus informatique similaire à Stuxnet mais plus violent, plus avancé et plus sophistiqué », a indiqué la chaîne de télévision israélienne Hadashot TV, relayée par The Times of Israël.

Une nouvelle forme de guerre se déclare dans le monde complexe de la cyber sécurité entre les deux ennemis régionaux. Au plus haut sommet de l’Etat, la décision serait prise de faire face à ces attaques de manière appropriée : «Face aux pratiques complexes de l'ennemi, notre défense civile devrait faire face à l'infiltration par une action scientifique, précise et à jour…», a de son côté déclaré l'Ayatollah Khamenei, guide suprême de la révolution

Pour rappel, les Etats Unis se sont retirés des négociations sur le nucléaire iranien et le pays est désormais en proie à des sanctions du même ennemi américain qui promet d’affaiblir le pays sur le plan économique.

Abdellah Chbani

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

top
%d blogueurs aiment cette page :