L’ONEE à pied d’oeuvre pour un approvisionnement continu en électricité

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE), à côté de ses partenaires stratégiques, a pris les mesures appropriées pour un approvisionnement continu du réseau électrique national, dans le contexte de l’état d’urgence sanitaire décrété au Maroc pour freiner la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

L’Office a, également, procédé au renforcement des dispositions de sécurité sanitaire des employés sur l’ensemble de ses sites, a-t-on assuré au cours d’une visite effectuée au centre de “Dispatching National” de l’ONEE à Casablanca par le ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rebbah.

Mettant en exergue la mission vitale dévolue au centre pour garantir le bon fonctionnement du réseau national, le ministre a souligné que les investissements substantiels consentis par le Royaume depuis des décennies, plus particulièrement au cours des vingt dernières années, en ont fait un modèle distingué non seulement pour le système d’approvisionnement, mais aussi en matière d’électrification rurale.

Il s’est montré très rassurant sur les capacités de l’Office qui dispose, a-t-il affirmé, de «grandes réserves» d’énergie électrique pour pouvoir alimenter régulièrement le réseau national.

L’ONEE a aussi développé une expérience de choix dans le domaine de maintenance des installations et de diversification des partenaires pour l’approvisionnement du pays, sans oublier l’expertise accumulée par les délégataires de distribution pour les activités économiques et les citoyens, a-t-il poursuivi.


De son côté, le directeur général de l’ONEE, Abderrahim El Hafidi, a relevé que son établissement veille à la continuité de ce secteur vital et à la sécurité sanitaire de ses employés, mobilisés tout au long de la journée pour une alimentation optimale du réseau national.

Dès l’annonce de la pandémie du nouveau coronavirus, l’Office a mis au point un plan d’action coordonné et concerté avec ses partenaires stratégiques, en plus de l’installation d’un comité de veille, a-t-il raconté.

L’Office s’est, en outre, mis d’accord avec ses partenaires pour la création d’une task-force pour le suivi de tout ce qui est de nature à affecter la régularité de l’alimentation électrique dans le pays.