L’Union européenne réaffirme son attachement au partenariat avec le Maroc.

 

 

Après que le Tribunal de l’Union européenne eut  prononcé, jeudi 10 décembre, un jugement qui annule une partie de l’accord agricole entre l’Union européenne (UE) et le Maroc, la Commission européenne n’entend pas le suivre sur cette pente. Dans une déclaration, rendue publique vendredi 11 décembre Federica Mogherini, la haute représentante et chef de la diplomatie européenne a affirmé que « l’Union européenne considère que les accords bilatéraux avec le Maroc ne sont pas remis en cause ». Elle vient pour ainsi dire contredire la prétendue sanction annoncée contre le Maroc et, au-delà, la manipulation dans laquelle le gouvernement algérien et ses stipendiés du polisario entendent faire tomber l’Europe… « On ne l’aura que trop compris, nous a affirmé un diplomate européen , qui préfère garder l’anonymat. Après ses échecs cuisants et confrontée aux succès diplomatiques du Maroc, l’Algérie s’engage dans une offensive tous azimuts qui s’apparente à une fuite en avant...”

En réaction au jugement du Tribunal de l’Union européenne donc , la haute représentante de l’UE aux affaires étrangères et à la politique de sécurité, Federica Mogherini a indiqué que l’UE a pris note de l’arrêt du Tribunal de l’Union européenne concernant la décision du Conseil de l’UE portant sur l’accord agricole entre l’UE et le Maroc, et que l’UE confirme son engagement envers le partenariat avec le Maroc, qui est un partenaire primordial dans le voisinage sud. « Le Maroc et l’Union européenne ont un partenariat vaste, solide et ancré dans le cadre du statut avancé dont bénéficie le Royaume », a-t-elle assuré.

Elle a indiqué que les institutions européennes sont en train d’examiner attentivement cet arrêt afin de définir les différentes options, notamment « les travaux préparatoires en vue de faire appel » . Il convient de souligner que le Maroc, pour ce qui concerne ses relations avec l’Union européenne et face à la surenchère dont certains de ses membres font preuve, pourrait tout remettre en question. Rappelons que la représentante de l’UE aux affaires étrangères, Federica Mogherini, s’est entretenue jeudi matin avec le ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération , Salaheddine Mezouar.

( Maroc diplomatique avec la MAP)