Lutte antiterroriste: La réunion de Washington, l’occasion de mettre en avant l’approche multidimensionnelle de Sa Majesté le Roi

La réunion ministérielle de la coalition internationale de lutte contre le groupe “Etat islamique” (EI), tenue mercredi à Washington, a été l’occasion de mettre en avant l’approche multidimensionnelle du Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, conformément à une vision basée sur la coopération internationale, régionale et bilatérale, a affirmé le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Nasser Bourita.

“La réunion a été l’occasion pour mettre en avant la vision de Sa Majesté le Roi pour lutter contre la menace terroriste. C’est une approche multidimensionnelle qui comprend les volets préventifs et répressifs”, a expliqué M. Bourita dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre.

Il a indiqué, à ce propos, que le Maroc, sous la conduite du Souverain, a développé, depuis des années, une vision propre basée sur les différentes dimensions de cette menace terroriste, tout en veillant à inclure le volet préventif, notamment la promotion du développement socioéconomique, le renforcement de l’Etat de droit, ainsi que le volet répressif qui concerne la mise à niveau du cadre juridique, outre la dimension sécuritaire, grâce à l’action efficace des services de sécurité marocains.

Le ministre a, d’autre part, souligné que la réunion de Washington se tient dans une conjoncture “très importante”, avec en toile de fond les efforts de la communauté internationale visant la lutte contre le terrorisme, en général et Daech en particulier, en rappelant que le Maroc fait partie de cet effort international.


Aujourd’hui, a-t-il dit, des progrès importants ont été réalisés dans le cadre de cette action internationale, puisque le contrôle par Daech de territoires syriens et irakiens a substantiellement diminué de 60 et 40 pc respectivement.

Grâce à une action concertée de la communauté internationale, une pression très forte pèse désormais sur les capacités militaires et financières de ce groupe terroriste, a-t-il indiqué, notant que le flux des terroristes a beaucoup diminué.

Il a cependant souligné que beaucoup reste à faire au niveau de l’idéologie qui continue d’attirer un grand nombre de personnes de plusieurs pays, et aussi en terme d’action en dehors de la Syrie et de l’Irak.