ban600

Les maladies cardiaques, première cause de mortalité au Maroc

Les maladies cardiaques, première cause de mortalité au Maroc

Aujourd’hui, plus de 17 millions de personnes meurent,  annuellement,de maladies cardiovasculaires selon l’Organisation mondiale de la Santé.   Célébrée à travers le monde, le 29 septembre, la journée mondiale du cœur constitue une occasion de s’arrêter sur les facteurs de risques liés aux maladies cardiovasculaires.

«  Power your life » c’est le slogan de la journée mondiale du cœur édition 2016. Un crédo qui rappelle l’importance d’une bonne et meilleure hygiène de vie pour limiter l’apparition de maladies cardiovasculaires. La sédentarité est l’un des dix facteurs de risque de mortalité dans le monde. C’est un facteur de risque majeur de maladies non transmissibles telles que les maladies cardio-vasculaires, le cancer et le diabète. Au Maroc, les maladies cardio-vasculaires représentent la première cause de mortalité. Ces maladies peuvent être classées sous différentes catégories, à savoir les maladies valvulaires (pathologies touchant les valves cardiaques du cœur gauche), les maladies vasculaires (atteinte des artères coronaires du cœur, des artères du cerveau, des artères périphériques…), l’hypertension artérielle et les maladies cardiaques congénitales.

Pour préserver son cœur, il est donc indispensable de pratiquer une activité physique, ne pas fumer, ne pas consommer d’alcool, limiter au maximum les sources de stress et manger équilibré.

En ce qui concerne  les efforts pour lutter contre les maladies cardiovasculaires au Maroc,  aujourd’hui, il  existe  une indéniable volonté politique de prendre en charge les maladies chroniques de manière efficace, citant dans ce sens l’élaboration d’un Plan national des maladies chroniques et l’amélioration de la couverture médicale de base (AMO, RAMED, INAYA), outre des moyens de dépistage validés et bon marché et d'autres options thérapeutiques efficaces.

À propos de l'auteur:

Articles qui peuvent vous intéresser

Laissez un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :