Manifestation à Bruxelles pour réclamer plus de justice fiscale en Belgique

justice fiscale

Des dizaines de personnes ont manifesté, vendredi à Bruxelles, pour réclamer davantage de justice fiscale en Belgique, lors d’un rassemblement au centre de la capitale européenne.

Le rassemblement est organisé à l’appel d’un collectif d’organisations syndicales et d’initiatives citoyennes, qui pointent la législation fiscale belge, en particulier « les mécanismes légaux » d’évasion fiscale permettant aux multinationales d’échapper à l’impôt.

“Les multinationales présentes en Belgique paient en moyenne 10% d’impôts sur leurs bénéfices. Celles qui utilisent les mécanismes légaux d’évasion fiscale au maximum ne reversent que 2 à 3%”, a déploré le secrétaire général de la Centrale nationale des employés (CNE), Felipe Van Keirsbilck.

Pour ce responsable syndical, les conséquences sont doubles pour les citoyens ordinaires: « premièrement, nous payons plus d’impôts, deuxièmement ce manque à gagner affecte les services publics, qui dans une démocratie devraient être financés par tout le monde en fonction des moyens de chacun”.

→ Lire aussi : Mobilisation des “gilets jaunes” à Bruxelles : Une cinquantaine d’arrestations


Il a dénoncé à cet égard la politique du gouvernement Michel qui n’a fait “que renforcer” les inégalités de revenus qui “se creusent depuis 40 ans, mais le fossé est encore plus béant en ce qui concerne les patrimoines”.

Il ressort d’une récente étude de l’université d’Anvers que 1% des ménages les plus riches en Belgique détiendrait de 18 à 20% des patrimoines, tandis que 80% de la valeur des actions cotées en Bourse appartiendraient aux 10% les plus fortunés.

Les manifestants revendiquent notamment un registre exhaustif des patrimoines des citoyens, qui puisse servir à prendre des décisions de bonne gouvernance en matière fiscale, économique et budgétaire ainsi qu’un impôt progressif sur les patrimoines supérieurs à un million d’euros.