Le Maroc et le rayonnement de l’Afrique

L’expert péruvien en relations internationales et professeur à l’Académie diplomatique du Pérou, M. Miguel Angel Rodriguez Mackay a mis en avant le rôle du Maroc dans la promotion et le rayonnement de l’Afrique par son retour à l’Union africaine.

Dans sa chronique intitulée ‘’Le Maroc et l’Afrique de l’espoir’’, publiée dimanche dans le quotidien péruvien ‘’Diarrio Correo’’, en marge de sa participation aux travaux du Forum Crans Montana, l’expert péruvien déclare que ‘’le Maroc sait comment investir dans sa politique étrangère et place l’Afrique au cœur de sa politique d’Etat’’.

“J’écris la chronique d’aujourd’hui depuis Dakhla, au cœur du Sahara marocain, à la pointe sud du Maroc, l’un des pays africains émergents”, écrit l’expert Mackay rappelle le message Royal adressé aux participants aux travaux de ce Forum, où il est dit que “le Maroc est soucieux de renforcer la sécurité et la stabilité dans les différentes régions de l’Afrique. Ceci est particulièrement manifeste à travers sa contribution aux opérations de maintien de la paix conduites sous la bannière des Nations Unies et les initiatives de médiation qu’il mène pour le règlement des conflits par les moyens pacifiques. A cela s’ajoutent la coopération sécuritaire engagée dans le cadre de la lutte contre les groupes terroristes et le partage de l’expérience marocaine en matière de religion, en la mettant à la disposition des pays africains. Une expérience fondée sur la promotion de l’islam modéré et la lutte contre l’idéologie de l’extrémisme et du repli sur soi”.

Sur le panorama de l’économie marocaine, M. Mackay salue le Maroc pour son taux de croissance annuel réalisé de 4,5 %, qu’il qualifie d’impressionnant.


Depuis l’établissement des relations diplomatiques entre le Maroc et le Pérou en 1964, la promotion de la coopération et de la collaboration bilatérales ont toujours été au cœur des préoccupations des responsables des deux pays au plus haut niveau, notamment après la tournée historique effectuée par SM le Roi Mohammed VI dans plusieurs pays latino-américains, dont le Pérou. A ce propos, l’expert péruvien souligne que cette visite Royale était la première d’un chef d’Etat arabe et africain, en précisant que Rabat et Lima partagent 53 ans de relations diplomatiques.

M.Mackay estime avec admiration le rôle que joue le Maroc ‘’l’Etat arabe le plus occidentalisé (selon ses dires)’’ sur la scène internationale et rappelle que le Royaume a abrité, en novembre dernier, à Marrakech, la Conférence sur le climat COP22 et que c’est sur ses terres que le Sommet Amérique du Sud- pays arabes (ASPA), organisé à Lima en 2012, a été conçu.
Chaouki Oulkhir