MAROCLEAR a réussi sa bascule totale de ses activités sur son site de secours

MAROCLEAR a réussi sa bascule totale de ses activités sur son site de secours

MAROCLEAR a procédé le 1 er juin 2018 à une bascule de ses activités opérationnelles sur son site de secours, en simulant dans des conditions réelles, une indisponibilité totale de son Siège Social. L’objectif de cette bascule est de tester la résilience des systèmes d’information de MAROCLEAR et de se conformer ainsi, aux normes, recommandations et bonnes pratiques les plus exigeantes en matière de continuité d’activité.

Ce scénario permet de faire face à toutes éventualités d’interruption d’activités, qu’il s’agisse de facteurs internes ou externes (catastrophes naturelles, cyber attaques, panne de machines…).

En effet, en sa qualité de Dépositaire Central, MAROCLEAR est une infrastructure du marché financier qui joue un rôle fondamental pour le bon fonctionnement des marchés des capitaux ainsi que pour la fluidité et la sécurisation des transactions sur les valeurs mobilières.

Avec un déplacement des ressources humaines sur place, le site de repli a permis de dérouler normalement l’ensemble des traitements, selon le calendrier et délais habituels et de façon transparente pour l’ensemble des partenaires, qui ont également contribué à la réussite de cette Bascule. Grâce à la forte implication de l’ensemble de ses équipes et à la mobilisation de tous les moyens


Maroclear est le Dépositaire Central des Valeurs Mobilières au Maroc. Il a été créé en 1997 en vertu de la loi n°35-96 du 09/01/1997. Pour le compte de ses affiliés, Maroclear est chargé d’assurer la dématérialisation des titres et leur conservation. Il gère également le système de règlement livraison qui permet le dénouement des transactions, ainsi que l’administration de l’ensemble des événements liés à la vie d’un titre.

Maroclear est régi par un Règlement Général, approuvé par le Ministre chargé des Finances (arrêté n°932.98 du 16 avril 1998). Il est sous la tutelle du Ministère des Finances et soumis au contrôle de l’AMMC (Autorité Marocaine du Marché des Capitaux)