MEDays 2016: M. El Hafi dévoile les axes majeurs de la feuille de route de l’action climatique du Maroc en 2017

Le Haut-Commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification, Abdeladim El Hafi, a dévoilé, vendredi à Tanger, les axes majeurs de la la feuille de route de l’action climatique du Maroc en 2017, qui portent sur le financement, l’adaptation, la formation des compétences, la gestion des risques et le transfert de technologies.

S’exprimant lors d’une session plénière sous le thème “De Marrakech a la COP23 : Concrétiser l’initiative Triple A et définir l’Agenda pré 2020”, organisée dans le cadre de la 9ème édition du Forum international MEDays, M. El Hafi a assuré que la COP22, sous la présidence du Maroc, a été un grand succès que ce soit en termes d’organisation qu’en matière de résultats réalisés et d’actions engagées, notant que le Maroc a encore un rôle à jouer pour la concrétisation des initiatives lancées, des décisions prises et des objectifs fixés.

Ainsi, le Maroc a mis en place une feuille de route pour son action climatique en 2017, qui est basée sur des mesures concrètes et pragmatiques liées en particulier au renforcement de la mobilisation des financements nécessaires, le développement des capacités institutionnelles et humaines, la mise en place de projets novateurs d’adaptation aux changements climatiques, la garantie d’une meilleure gestion des risques et à la promotion des transferts de technologies, et ce afin de concrétiser les propositions formulées par les pays ayant ratifié l’Accord de Paris, en particulier ceux du Sud.

Pour ce faire, le commissaire de la COP22 a appelé à mettre en place des politiques publiques qui placent les dispositions de l’Accord de Paris et les objectifs du développement durable à l’horizon 2030 au centre des orientations stratégiques des Etats, notant que le choix de projets novateurs ayant une rentabilité financière évidente et la mise en place de systèmes de financement innovants consacrés à des projets d’adaptation aux changements climatiques constituent les principaux piliers pour relever le défi majeur de mobilisation de financement.


Par ailleurs, le responsable a tenu à saluer les initiatives prometteuses lancées lors de la COP22, en particulier celle “triple A”, qui, selon lui, viennent concrétiser l’élan donné par l’Accord de Paris et l’esprit de solidarité entre les pays du Nord et du Sud, mettant en avant le dynamisme remarquable de la société civile qui est devenue un acteur primordial dans la lutte mondiale contre les changements climatiques.

Placée sous le thème “De la fragmentation à la durabilité : Révolutionner les paradigmes”, la 9ème édition du MEDays, organisée par l’Institut Amadeus, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, vise à débattre des premiers enseignements tirés des travaux de la COP22 et des orientations économiques et énergétiques à prendre à l’entame de la présidence marocaine de cet événement international, et à examiner les perspectives de développement de l’Afrique.

Cette grand-messe internationale ambitionne également de donner la parole au secteur privé et d’offrir une plateforme pour les négociations public-privé, à travers le lancement du premier “Business Summit” dans le cadre de cette édition.