Législatives 2016Maroc

Mme Hakkaoui souligne l’attachement du PJD au processus démocratique et sa proximité des citoyens

Le parti Justice et développement (PJD) puise sa force dans son attachement au processus démocratique et sa proximité des citoyens, a affirmé à Oujda, Mme Bassima Hakkaoui, membre du secrétariat général du parti, tout en défendant le bilan du gouvernement Benkirane, notamment dans les domaines socio-économiques.

Mme Hakkaoui, qui intervenait à l’occasion d’un meeting inscrit dans le cadre de la campagne de son parti pour les élections législatives du 7 octobre, a souligné « l’attachement du PJD au processus démocratique et à la préservation des acquis réalisés avec la contribution de tous les partis dévoués à la patrie », lesquels ont été consolidés par l’adoption de la constitution de 2011.

« Celui qui touche à la démocratie, porte atteinte aux constantes de la nation », a lancé Mme Hakkaoui, appelant à la préservation « du droit du citoyen à choisir librement son parti ».

Concernant le bilan du gouvernement sortant, elle a mis l’accent sur les exploits réalisés dans les domaines socio-économiques ayant contribué, malgré les difficultés, à une légère baisse du taux de chômage mais aussi sur les différents programmes d’appui aux personnes aux besoins spécifiques et aux catégories vivant dans le besoin.

Revenant sur la problématique d’insertion dans la fonction publique, Mme Hakkaoui a souligné que le parti n’a fait qu’appliquer la loi et les dispositions de la Constitution dans un Etat de droit qui « respecte ses lois et ne les ignore pas ».

Le PJD a mis au point, rappelle-t-on, un programme électoral dans lequel il s’engage à poursuivre les réformes, à renforcer l’édifice démocratique et à intégrer le Maroc dans le sélect club des pays émergents, tablant, pour cela, sur l’expérience qu’il a cumulée lors du mandat gouvernemental écoulé.

Quinze listes électorales sont en lice dans la province d’Oujda-Angad pour briguer quatre sièges à la Chambre des représentants dans le cadre des élections législatives du 07 octobre prochain, selon des données des autorités locales. Ces listes représentent le parti Authenticité et Modernité (PAM), le parti de l’Istiqlal (PI), la Fédération de la gauche démocratique (FGD), le Rassemblement national des indépendants (RNI), le parti des Néo-démocrates, le parti Justice et développement (PJD), le Mouvement populaire (MP) et l’Union Constitutionnelle (UC).

L’Union socialiste des forces populaires (USFP), le parti Progrès et socialisme (PPS), le Front des forces démocratiques (FFD), la Gauche verte, le parti de la liberté et la justice sociale, l’Alliance Al Ahd et le renouveau et le parti de la Renaissance et de la vertu sont également dans la course au niveau de la province.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page