Naufrage d’un bateau de touristes sud-coréens à Budapest: 7 morts et 21 disparus

Naufrage

Au moins sept personnes sont mortes et 21 autres disparues dans le naufrage, la veille, d’un bateau d’excursion transportant des touristes sud-coréens sur le Danube à Budapest en Hongrie.

Lors d’une conférence de presse jeudi matin, la police hongroise a montré des images de vidéosurveillance montrant la “Sirène“, le bateau d’excursion transportant les Sud-Coréens, entrer en collision avec le bateau de croisière “Sigyn“, de la compagnie norvégienne Viking.

L’enregistrement montre qu’avant la collision, la “Sirène” s’est tournée vers le bateau de croisière “Sigyn”, pour une raison inconnue. Le Viking a alors retourné le petit navire, qui a coulé en sept secondes“, a affirmé le colonel de police, Adrian Pal.

Une enquête criminelle a été ouverte pour négligence criminelle sur une voie navigable publique“, selon la même source, ajoutant que la police interrogeait le capitaine ukrainien du Sigyn. La société Viking a admis, jeudi, dans un communiqué que le Sigyn “a été impliqué dans un incident sur le fleuve Danube à Budapest” mercredi qui n’a blessé personne à son bord.

→ Lire aussi : Naufrage en RDC : quinze corps de victimes retrouvés au Rwanda


L’accident est survenu mercredi vers 21H15 (19H15 GMT) sur le Danube, près du Parlement au centre de Budapest, ville prisée des touristes du monde entier. Quinze navire sont mobilisés pour rechercher les disparus. Les recherches s’étendent vers le sud de Budapest sur toute la longueur du Danube, a indiqué un haut gradé des pompiers, Gabor Szolt Patakai.

Selon la police hongroise, 3 cadavres ont été repêchés plusieurs kilomètres au sud du lieu du drame. Les autorités hongroises et sud-coréennes ont annoncé le décès de 7 passagers du bateau. Au total, 35 personnes se trouvaient à bord de la “Sirène“, dont 33 Sud-Coréens et 2 Hongrois membres de l’équipage.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a précisé que 7 personnes ont pu être sauvées. Selon le porte-parole de la police hongroise, Kristof Gal, “21 autres personnes sont portées disparues“. Des plongeurs de l’armée se sont joints à la police pour les recherches dans le fleuve mais les circonstances du drame laissent peu d’espoir de retrouver les disparus vivants.

La ministre sud-coréenne des Affaires étrangères, Kang Kyung-wha, est attendue vendredi à Budapest avec une équipe de 18 responsables sud-coréens pour aider les autorités hongroises, a rapporté l’agence sud-coréenne “Yonhap“.