A LA UNEEconomie

Nokia compte supprimer jusqu’à 10 mille emplois en deux ans

Le groupe finlandais d’équipements de télécommunications Nokia a annoncé, mardi, un plan de restructuration prévoyant la suppression de jusqu’à 10.000 postes d’emploi au cours des deux prochaines années, soit près de 11 % de ses effectifs.

Dans le cadre de cette restructuration, Nokia s’organisera en quatre branches d’activité, son directeur général se disant disposé à faire “tout ce qu’il faut” pour rattraper ses concurrents dans la 5G, et capturer des parts du marché de son rival chinois Huawei.

“Les décisions qui peuvent avoir un impact potentiel sur nos employés ne sont jamais prises à la légère. S’assurer que nous avons la bonne configuration et les bonnes capacités est une étape nécessaire pour offrir des performances durables à long terme. Ma priorité est de m’assurer que toutes les personnes concernées sont soutenues tout au long de ce processus”, a affirmé le P-DG Pekka Lundmark.

Dans un communiqué, la société de télécommunications basée à Espoo a annoncé son intention de “réinitialiser sa base de coûts”, visant à réaliser des économies d’environ 600 millions d’euros d’ici la fin de 2023.

L’équipementier a indiqué que les réductions compenseraient les investissements dans la recherche et le développement axés sur des domaines tels que la 5G et le cloud-computing.

Le développement pourrait signifier une augmentation nette des emplois en Finlande alors que la société continue d’embaucher des experts pour travailler sur sa technologie 5G. Nokia emploie actuellement environ 90 000 personnes dans le monde.

Malgré une baisse de 6% des ventes, Nokia a annoncé une augmentation de ses bénéfices l’année dernière. L’entreprise a réalisé 918 millions d’euros en 2020, contre 485 millions en 2019.

La société avait prévenu en février que son chiffre d’affaires allait reculer en 2021 pour se situer entre 20,6 milliards et 21,8 milliards d’euros, contre 21,9 milliards en 2020.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page