Norvège : 21 ans de prison pour l’auteur extrémiste d’une fusillade dans une mosquée

fusillade

La justice norvégienne a condamné jeudi à au moins 21 ans de prison l’auteur néo-nazi d’une fusillade, l’an dernier, dans une mosquée près d’Oslo où il avait tenté de “tuer le plus de musulmans possible”.

“Philip Manshaus est condamné à 21 ans de ‘forvaring'”, une peine de prison prolongeable indéfiniment, a indiqué un tribunal de l’ouest d’Oslo.

L’accusé, 22 ans, était jugé pour “homicide” pour avoir abattu sa demi-sœur d’origine chinoise, et “acte terroriste” pour avoir ouvert le feu dans une mosquée, tentant de “tuer le plus de musulmans possible”, selon l’accusation.

Vêtu d’un gilet pare-balles et d’un casque équipé d’une caméra, il avait ouvert le feu le 10 août 2019 dans le centre islamique Al-Noor à Baerum, sans faire de blessés graves.

Se réclamant de la mouvance néo-nazie avec de fortes opinions anti-immigrés et anti-islam, il a tué par balle Johanne Zhangjia Ihle-Hansen dans leur maison familiale, arguant plus tard que la fille adoptive représentait un risque pour la famille en raison de son origine asiatique.


Il est entré ensuite dans le centre islamique al-Noor voisin, tirant plusieurs coups de feu mais avant d’être maîtrisé par un membre de la congrégation de 65 ans qui lui a arraché son arme.

Manshaus a exprimé son admiration pour le massacre de plus de 50 personnes dans deux mosquées néo-zélandaises l’an dernier par un suprémaciste blanc qui a filmé et diffusé les tueries en direct.

L’attaque a également établi des comparaisons avec le massacre de 77 personnes par le tueur en série d’extrême droite Anders Behring Breivik en 2011.

La perpétuité n’existant pas en Norvège, la peine dite de “forvaring” permet de maintenir un détenu derrière les barreaux au-delà de la période retenue par le juge, tant qu’il reste considéré comme un danger pour la société.