ONU: les auteurs d’attaques contre les Rohingya doivent rendre des comptes

ONU: les auteurs d'attaques contre les Rohingya doivent rendre des comptes

Les auteurs d’attaques contre la minorité Rohingya doivent rendre des comptes, a fait valoir l’émissaire de l’ONU pour le Myanmar, Christine Schraner Burgener à la suite de sa première visite dans ce pays qui s’est déroulée courant cette semaine.

Lors de ce séjour qui s’est déroulé du 12 au 21 juin, l’émissaire, nommée en avril, a rencontré les autorités du pays, notamment la dirigeante Aung San Suu Kyi et le général Min Aung Hlaing, indique un communiqué de l’ONU au sujet de cette visite.

“Lors de ses discussions, l’envoyée spéciale a souligné l’importance de demander des comptes” aux auteurs de violences, l’estimant “essentielle pour la réconciliation”, précise le communiqué de l’ONU.

→Lire aussi: L’Australie plaide pour un retour « sécurisé » des Rohingya en Birmanie


Christine Schraner Burgener a réclamé que des mesures soient prises en ce sens, et indiqué la disponibilité de l’ONU pour aider à les prendre. Lors de sa visite, elle s’est rendue dans l’Etat Rakhine (ouest) dans des camps de déplacés Rohingya. Elle a également appelé les autorités à organiser des réunions publiques avec les communautés concernées pour faciliter la réconciliation.

L’émissaire doit se rendre prochainement au Bangladesh où environ 700.000 musulmans Rohingya, ayant fui depuis août l’ouest de la Birmanie sous la pression d’opérations militaires, ont trouvé refuge.