A LA UNECoronavirus

Pandémie: Des experts de l’ONU insistent sur le droit des migrants à la vaccination

Tous les migrants devraient être inclus dans les programmes de vaccination contre le Covid-19, quels que soient leur nationalité et leur statut migratoire, insistent des experts des systèmes des droits de l’homme des Nations Unies, africains, européens et inter-américains dans une note d’orientation publiée lundi à Genève.

La note d’orientation, publiée conjointement par le Comité des Nations Unies sur les travailleurs migrants (CMW), le Rapporteur spécial sur les droits de l’homme des migrants, le Haut-Commissariat aux droits de l’homme et des experts régionaux des droits de l’homme, suggère six propositions clés concernant la distribution de vaccins. Il appelle les États à prendre en compte les vulnérabilités, les risques et les besoins des migrants les plus exposés et les plus vulnérables au coronavirus lors de l’établissement de leurs listes de priorités pour la vaccination.

“Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, les droits à la santé et à la non-discrimination sont fondamentaux et indispensables. Pour surmonter la pandémie et ne laisser personne de côté, ces droits doivent être garantis à tous les migrants, indépendamment de leur nationalité et de leur statut migratoire. Tous les migrants doivent avoir accès au vaccin sur un pied d’égalité avec les nationaux”, ont déclaré les experts.

«Un certain nombre de rapports indiquent que les migrants peuvent être plus vulnérables à une mauvaise santé en raison de leur statut socio-économique souvent bas, du processus de migration et de leur vulnérabilité en tant que non-ressortissants», ont-ils ajouté.

En ce qui concerne l’organisation des campagnes de vaccination, les experts ont appelé à la mise en place de “pare-feux clairs” entre la répression de l’immigration et la fourniture de vaccins Covid-19. Ils ont averti que les campagnes d’information du public devraient indiquer clairement que les migrants en situation irrégulière ne seront pas pénalisés ou ciblés pour l’application de la loi en matière d’immigration lorsqu’ils cherchent à accéder à la vaccination contre le COVID-19.

«Personne ne devrait avoir peur de rechercher les soins dont il a besoin», ont souligné les experts.

Ils ont exhorté les États à élaborer des stratégies et des mécanismes coordonnés de coopération et d’assistance pour garantir un accès universel et équitable aux vaccins contre le Covid-19.

( Avec MAP )

Articles similaires

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page