Pandémie: New York vise une “réouverture complète” au 1er juillet

New York

Après des mois d’extrême prudence face à une deuxième vague de Covid-19, la ville de New York prévoit de “rouvrir complètement” au 1er juillet, a indiqué jeudi son maire Bill de Blasio.

“Nous nous sommes fixés pour but de rouvrir complètement New York au 1er juillet”, a tweeté le maire. “Nous sommes prêts pour une réouverture des magasins, des entreprises, des bureaux, des théâtres”, a-t-il précisé sur la chaîne MSNBC.

Le maire n’a pas précisé exactement ce que cette réouverture impliquait en termes de levée des restrictions. Il a souligné qu’il y avait encore “du travail à faire” pour tenir cet objectif.

“La clé est de faire vacciner tout le monde”, a-t-il souligné.

Quelque 6,4 millions de doses de vaccin ont déjà été injectées à New York, frappée de plein fouet par la première vague de pandémie au printemps 2020, avec quelque 32.000 morts du coronavirus au total.


Quelque 2,4 millions de New Yorkais – sur quelque 8,5 millions – sont désormais complètement vaccinés, selon les chiffres de la ville.

Le but est d’arriver à 5 millions d’ici la fin juin, a indiqué le maire.

“Nous devons créer des incitations à la vaccination, la rendre encore plus pratique pour les gens”, a indiqué M. de Blasio.

Comme dans d’autres villes américaines, le rythme de vaccination s’est ralenti ces dernières semaines, alors même que la vaccination est désormais ouverte à toutes les personnes de 16 ans et plus, sans rendez-vous préalable.


Les restrictions encore en vigueur relèvent essentiellement du gouverneur de l’Etat de New York Andrew Cuomo, aux relations particulièrement difficiles avec M. de Blasio.

Affaibli politiquement par plusieurs scandales, M. Cuomo a assoupli beaucoup de restrictions ces dernières semaines, permettant la réouverture des restaurants, stades, cinémas et salles de spectacles, mais les capacités d’accueil restent limitées.

Les théâtres de Broadway, l’une des principales attractions touristiques new-yorkaises, restent fermés. Le maire, qui a annoncé récemment une grande campagne pour relancer le tourisme à partir de juin, a reconnu jeudi qu’ils le resteraient jusqu’en septembre, excepté “certains théâtres plus intimistes”.

Malgré la campagne de vaccination et la baisse sensible du taux de positivité au Covid-19, une majorité d’employés de bureaux continuent à travailler de chez eux, et les grands quartiers d’affaires new-yortais restent loin de leur animation pré-pandémie.


( Avec AFP )