Parution de l’ouvrage “Problématiques de la recherche sur le Mouridisme et le rôle de la diaspora dans la diffusion des écrits de Cheikh Ahmadou Bamba”

CHEIKH-AHMADOU-BAMBA

“Problématiques de la recherche sur le Mouridisme et le rôle de la diaspora dans la diffusion des écrits de Cheikh Ahmadou Bamba” est le titre d’un ouvrage qui vient de paraître, en partenariat entre les éditions Afaq pour les Etudes, l’Edition et la communication à Marrakech et l’Institut Al-Azhar d’Etudes et de Recherches sur le Mouridisme (IAREM).

Cet opus, dont la coordination a été confiée à l’universitaire sénégalais, Lamine Sarr, réunit l’ensemble des interventions scientifiques du premier colloque de l’IAREM, organisé à Marseille en juillet 2019.

Cette œuvre tente à la fois de mettre en exergue les problèmes qui se posent à la recherche sur le Mouridisme et de reconnaître les services faits en faveur de la même confrérie par les disciples disséminés à travers la Diaspora.

Selon le préfacier de cet ouvrage, Pr. Maguèye Ndiaye, “si la biographie du guide (NDRL : Cheikh Ahmadou Bamba) est presque établie avec précision et que le Mouridisme est de plus en plus cerné, son œuvre écrite a plus que jamais besoin d’être scientifiquement établie par des spécialistes de la langue arabe par lequel s’exprimait ce théologien, juriste musulman et soufi”.

“Le besoin se fait aussi sentir en ce qui concerne le classement chronologique de l’œuvre qui est plus que jamais nécessaire, mais encore et surtout l’impérieuse nécessité de vérifier l’authenticité de tout ce qu’on attribue à Cheikh Ahmadou Bamba”, a-t-il souligné.


“Il y a donc de la matière à recherche sur le guide et son œuvre qui ne sont plus l’exclusivité des mourides mais plutôt un patrimoine universel”, a-t-il ajouté.

Ainsi, sa pensée variée, sur le mysticisme, la théologie, la jurisprudence, l’enseignement et la paix, entres autres, commence à faire objet de rencontres scientifiques et mise sur des bibliothèques en ligne. Ce qui explique l’afflux d’étrangers de plus en plus nombreux au Sénégal, à l’occasion de certains événements religieux.

Né vers 1853 à Mbacké et décédé en juillet 1927 à Diourbel (Sénégal), Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké est l’une des figures les plus importantes de l’islam de la région en sa qualité de fondateur de la confrérie des Mourides.

Il fut également un grand poète en langue arabe. Il marqua l’histoire de son pays de par son rayonnement polarisateur, dans le contexte de la colonisation française.