Les pays africains appelés à tirer profit de la révolution verte

Les pays africains sont appelés à tirer profit de la révolution verte, a affirmé le ministre de l’Energie, des mines et du développement durable Aziz Rabbah.

“Le climate change peut devenir pour les pays africains, particulièrement le Maroc, le climate chance”, a estimé M. Rabbah dans une déclaration à la presse en marge de sa participation mercredi à un side Event au pavillon marocain à la COP 23 à Bonn sur le thème: “action climat en Afrique : expériences et perspectives”.

Le changement climatique est une occasion en or pour les pays en développement en général et ceux africains en particulier, a indiqué le ministre, appelant ces pays à revoir leur système de production et de consommation.

On peut produire mieux et consommer mieux notamment dans les domaines énergétique, hydraulique et agricole, a noté M. Rabbah, rappelant le lancement dans ce sens d’initiatives et programmes à l’échelle nationale et africaine.


Ces pays qui sont en train de subir les effets du changement climatique ont intérêt à agir selon une double dimension à savoir: lancer des réformes au niveau national et adhérer à des programmes et initiatives au niveau international, a expliqué M. Rabbah.

Les pays africains doivent avoir une voix très forte à l’échelle internationale, a-t-il dit, insistant sur l’importance de l’implication de tous les acteurs dans les efforts de lutte contre les effets du changement climatique notamment la société civile et le monde des affaires.