Personnel médical contaminé par le Covid-19 : Ces héros qui tombent malades

Covid-19

Un des pays les plus endeuillés par l’expansion du nouveau coronavirus dans le monde, l’Espagne compte désormais ses morts par milliers au onzième jour de l’état d’alerte imposant un confinement général à 46 millions d’habitants pour freiner la pandémie. Dans cette guerre contre un “ennemi inconnu“, les médecins et les infirmiers paient déjà un lourd tribut à cette crise sanitaire inédite.

En première ligne de la lutte contre le Covid-19, les professionnels de la santé, qui mettent à chaque instant leur vie en jeu pour sauver les autres, sont de plus en plus exposés à un risque accru de contamination par le virus en raison du nombre élevé de personnes atteintes dans les différentes communautés autonomes du pays, plus particulièrement à Madrid.

En effet, le nombre de professionnels infectés par le Covid-19 en Espagne augmente de jour en jour. Le Système national de santé (SNS) compte déjà un total de 5.400 personnes infectées par le coronavirus parmi ses professionnels de la santé, soit presque 13% du total des patients confirmés dans le pays ibérique. Un chiffre qui représente une augmentation de 1.490 nouveaux cas entre lundi et mardi derniers.

Le secteur déplore également la mort de deux professionnels, un médecin de 59 ans à Salamanque et une infirmière à la communauté autonome basque.

Avec des unités de soins intensifs débordées et un manque flagrant de matériel médical adapté à une telle situation d’émergence, les professionnels de la santé, qui constituent la catégorie la plus vulnérable, sont mis à rude épreuve.


Pour les syndicats du personnel médical, la contamination de professionnels parmi le personnel soignant à cause du coronavirus est un « drame inattendu » qui complique davantage les efforts déployés pour batailler contre la pandémie, mettant en garde contre la pénurie d’équipements de protection individuelle, notamment des masques professionnels, des respirateurs et des kits de dépistage.

La perte de professionnels de la santé redouble les inquiétudes, mais aussi la colère des médecins, des infirmières et du personnel soignant engagés dans une bataille vitale “sans armes“.

C’est un problème majeur. Nous sommes conscients que les professionnels de la santé sont le groupe le plus exposé au risque, c’est évident et nous devons l’assumer“, a reconnu le directeur du Centre de coordination des alertes et urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simón.

La grande majorité des cas de contamination parmi les professionnels de la santé se sont produits en Catalogne et à Madrid“,


En Espagne, dès le premier instant, nous avons eu deux ou trois foyers d’infection qui ont affecté la transmission parmi le personnel de santé. Ce fait a eu un impact important sur le nombre de personnes infectées à ce jour. Il est vrai que l’accès aux équipements de protection individuelle dans certains endroits a été difficile“, a déploré le responsable espagnol, assurant que le gouvernement se penche sérieusement sur la solution du problème de la disponibilité du matériel médical.

En effet, dans sa course contre la montre pour contrôler la propagation de la pandémie, le gouvernement espagnol a conclu un contrat d’achat de matériel sanitaire à la Chine pour 432 millions d’euros dans une tentative de redresser la situation et de doter le personnel médical de l’équipement nécessaire pour accomplir sa mission dans les meilleures conditions.

Ce contrat porte sur l’acquisition de 550 millions de masques chirurgicaux et de protection respiratoire, 950 respirateurs, 5,5 millions de tests rapides et 11 millions de gants.

La crise sans précédent de coronavirus constitue, sans nul doute, une épreuve ardue pour le l’Espagne et son système de santé, appelé à affronter en première la propagation exponentielle de ce virus mortel.


Par Omar EL MRABET