Plus de 1,20 milliard de DH alloués au programme de lutte contre les disparités territoriales en milieu rural

les disparités territoriales

Plus d’un milliard et 200 millions de dirhams (MDH) ont été alloués au programme de lutte contre les disparités territoriales en milieu rural, a indiqué lundi à Rabat le ministre délégué chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Répondant à une question sur “l’état d’avancement des programmes de développement intégré dans les provinces souffrant de pauvreté et la précarité”, présentée par le groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des représentants, M. El Khalfi a fait état de 662 projets en cours de mise en œuvre au titre de ce programme et de la programmation de 300 projets au titre de l’année 2018.

Ces projets portent sur l’appui aux services de santé, la scolarisation, la création d’activités génératrices de revenus, le soutien des activités culturelles et sportives, l’accès aux infrastructures et le renforcement des capacités, en plus de la mise à niveau des centres d’accueil et d’hébergement, a-t-il précisé.

→ Lire aussi : Construction en milieu rural: 80% des dossiers ont reçu un avis favorable en 2017-2018

S’agissant du programme de mise à niveau territoriale, il bénéficie à 3.300 douars situés dans des communes rurales relevant de 22 préfectures et provinces en situation d’enclavement, a-t-il ajouté, relevant que le programme a permis la réalisation de routes rurales et de centres de santé ainsi que le renforcement de l’électrification et l’approvisionnement en eau potable.


En outre, M. El Khalfi a noté que la troisième phase de l’Initiative nationale de développement humain (2019-2023) repose sur un ensemble de programmes complémentaires garantissant la contribution de tous les acteurs dans le domaine social, y compris le programme de réduction du déficit enregistré au niveau des infrastructures et des prestations sociales de base dans les zones les moins équipées tout en mettant l’accent sur les domaines prioritaires, à savoir la santé, l’éducation, l’électrification et la réalisation des routes rurales.