Pose de la 1ère pierre du Musée Docteur Leila Mezian à Casablanca, une œuvre architecturale majeure

Lors d’une cérémonie conviviale, vouée à la promotion de l’art et de la culture, Dr Leïla Mezian Benjelloun, Présidente de la Fondation Docteur Leïla Mezian a procédé lundi 30 octobre 2017 à la pose de la première pierre pour la construction du Musée qui porte son nom. Une œuvre majeure venue à point nommé dans une ville, Casablanca, cité ultra-urbaine qui connaîtra un enrichissement certain par cette contribution.

Aux côtés de son époux, le Président de BMCE Bank of Africa, Monsieur Othman Benjelloun , Dounia Benjelloun Mezian, Présidente de Dounia Productions,  Dr. Leila Mezian a accueilli les personnalités et distinguées invitées à cette manifestation, parmi lesquelles le secrétaire général du ministère de la Culture et de la Communication, le Wali de Casablanca Settat, Abdelkébir Zahoud, une représentante du Maire de la Ville , le gouverneur de la Préfecture d’arrondissement Casa-Anfa, Mohammed Khamlichi, les administrateurs de BMCE Bank of Africa et d’autres collaborateurs du Groupe et filiales de BMCE Bank of Arica et du groupe Finance.com.

Dans son allocution de lancement de ce chantier majeur , la Présidente  a déclaré  : « Au nom de la Fondation Dr Leïla Mezian, je suis heureuse de vous accueillir aujourd’hui, et fière qu’autant de personnalités, de responsables et d’amis se soient retrouvés en ce lieu pour assister à la cérémonie de pose de la première pierre d’une œuvre qui, j’en suis persuadée, sera la fierté de tous les Casablancais et les Marocains ».

Elle a affirmé ensuite que «  tout au long de mon parcours personnel et professionnel, vécu et côtoyé la richesse incommensurable de notre patrimoine national marocain. J’ai, tout au long de ma vie, rencontré la beauté de nos œuvres artisanales : bijoux, objets en céramique, en textile…J’ai voulu partager alors ma collection avec le public et la rassembler en un lieu unique :- unique par l’unicité du lieu, unique, par sa spécificité et singularité. »


Le Musée, comme l’a souligné la Présidente, regroupe une équipe de travail qui conjugue le talent architectural marocain, incarné par Tariq Oualalou, et celui du muséal d’Espagne, représenté par Mme Désirée Maria Gonzales Garcia ainsi que par Juan Fernandez Nunez. Ils sont reconnus pour leur savoir-faire, et leur présence confère  à cette œuvre un hommage à l’authenticité et à l’enracinement de la culture marocaine conjuguée à la modernité de Casablanca.

A l’intersection entre les boulevards Moulay Youssef et Brahim Roudani, non loin du Parc en cours de modernisation et du nouveau Théâtre de Casablanca, le Musée Docteur Leila Mezian,  jouit d’un site exceptionnel, face au Parc de la Ligue Arabe qu’il surplombe. Dans le cœur du Casablanca historique, ce projet s’inscrit dans une longue trajectoire architecturale et urbaine qui a laissé parmi les plus belles traces de cette architecture du XXème qui s’est en partie inventée ici. Extraordinairement visible, le Musée Docteur Mezian devient un nouveau repère urbain et participe à cette renaissance culturelle dont d’autres grands équipements culturels comme le grand théâtre municipal témoignent.

Le projet met en lumière la richesse et la diversité de la culture marocaine, à travers une inestimable collection privée. Il ambitionne de jouer un rôle de premier plan dans la reconnaissance du patrimoine national marocain et dans son rayonnement ainsi qu’à redynamiser et revitaliser l’offre culturelle dans la ville de Casablanca.

D’une architecture moderne et contemporaine, le Musée Docteur Leïla Mezian sera construit selon les standards internationaux et sera  composé d’un édifice de RDC+6 étages et de  deux sous-sols.


Le Musée aura la distribution suivante :

– Le Rez-de –Chausée abritera un espace pour l’exposition temporaire, en plus d’une bibliothèque et d’un café-restaurant.

– La mezzanine abritera les œuvres de peinture et de sculpture dédiée à l’artiste-peintre, feue Meriem Mezian.

-Le 2ème étage sera réservé pour l’exposition permanente de la culture citadine : les bijoux des différentes villes (Fès, Meknès, Tanger et Essaouira), le textile (tissage et des broderies de différentes villes citadines du Maroc), un espace dédié pour les caftans de l’artiste Madame Tamy Tazi, en plus d’un espace pour  les armes d’apparat et la céramique de Fès.


-Les 3ème et 4ème étage seront consacrés aux objets de la culture Amazighe : Bijoux, armes, textiles, et éléments d’architecture (les toits, les colonnes en bois,…) et  les minbars.

D’autres espaces nécessaires au bon fonctionnement du Musée font également partie du programme, notamment, des espaces pour les réserves des collections, un Auditorium, des bureaux pour la Direction du projet, pour la logistique et la location ainsi que des locaux techniques et un parking.

Ce projet, dont la réalisation devrait durer moins de deux ans, fut conçu de manière à respecter les standards internationaux en matière de construction et d’aménagement de musées.