Le processus de la régionalisation au Maroc, un levier pour la mise en œuvre de la politique générale de l’Etat 

 Le processus de la régionalisation au Maroc, dans ses dimensions géographique, culturelle, historique et économique, a connu une évolution constante, au point que la Constitution de 2011 la considère comme étant un levier pour la mise en œuvre de la politique générale de l’Etat, a souligné, jeudi à Rabat, le président du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), Driss El Yazami.

“L’ossature sur laquelle repose la régionalisation dans le monde entier est basée sur le principe de la participation, considérée comme l’une des valeurs des droits de l’Homme permettant de préserver la dignité des citoyens en les impliquant dans la gestion de la chose quotidienne”, a indiqué M. El Yazami, à l’ouverture du 2ème Forum parlementaire des Régions, organisé par la chambre des conseillers, sous le Haut patronage de SM le Roi, en partenariat avec l’association des présidents des régions, l’association marocaine des présidents des collectivités locales et le Conseil économique, social et environnemental.

Le CNDH, en tant qu’institution nationale des droits de l’Homme, a eu, depuis sa création, des contributions à l’enracinement du domaine des droits de l’Homme, s’est-il félicité, notant que le Conseil s’est inscrit dans la mise en œuvre de la régionalisation avancée, telle que conférée par le législateur, en tant qu’institution de protection et de promotion des droits de l’Homme au Royaume.

Le président du CNDH a, ainsi, salué la dynamique émanant de la création des instances consultatives aux côtés des collectivités territoriales, aux niveaux local, provincial et régional, appelant à l’implication de l’ensemble des acteurs dans cette opération.


Le CNDH est déterminé à renouveler ses structures et à élargir ses attributions après l’adoption de la loi présenté au parlement, a-t-il affirmé, notant que sur le plan interne, une procédure est entamée pour examiner la professionnalisation de l’intérêt porté aux questions locales et régionales et nommer un membre régional chargé de faire le suivi des réalisations de la région en tant qu’acteur déterminant dans la politique publique.

Le Conseil suit de près le projet de la régionalisation avancée en matière d’infrastructures administratives, de problématique des ressources humaines, du financement ou bien à travers les projet de développement régionaux notamment le schéma régional d’aménagement du territoire, a-t-il relevé, précisant que le CNDH demeure l’une des rares institutions au niveau international dotées des représentations territoriales.

M. El Yazami a, également, appelé à la nécessité de conjuguer les efforts au niveau national et régional pour créer une harmonie entre l’ensemble des instances, dont le conseil consultatif de la famille et de l’enfant, le conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative et l’autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discrimination.

Ce forum vise la réalisation d’une lecture objective de l’expérience de la régionalisation avancée et la contribution à l’interactivité avec les différentes questions et problématiques posées et ce, à travers l’examen de trois axes essentiels portant sur les structures administratives et la gestion des ressources humaines régionales, le programme de développement régional et le plan régional de l’élaboration territoriale: Les bases du développement régional et le renforcement des ressources financières régionales.


La rencontre qui constitue un cadre de concertation institutionnel et de réflexion commune pour une bonne activation du chantier de la régionalisation avancée, s’inscrit aussi dans le cadre de la particularité de la composition politique, économique et syndicale de la chambre et qui en fait un parlement et une voix des régions par excellence, conformément à l’importance dont jouit la régionalisation avancée en tant que chantier stratégique mené sous l’impulsion de SM le Roi et aux nouveaux rôles de la Chambre des conseillers selon la constitution 2011.