Raffinerie Samir : Mohammed al-Amoudi est sorti de prison en Arabie Saoudite

Raffinerie Samir : Mohammed al-Amoudi est sorti de prison en Arabie Saoudite

Le PDG de la raffinerie Samir Mohammed al-Amoudi a été libéré dimanche 27 janvier de prison en Arabie Saoudite. L’annonce a été faite par le bureau du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed sur son compte Twitter officiel.

Le PDG de la raffinerie Samir Mohammed al-Amoudi a été libéré dimanche 27 janvier de prison en Arabie Saoudite. L’annonce a été faite par le bureau du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed sur son compte Twitter officiel.

Le milliardaire saoudien d’origine éthiopienne a été arrêté en novembre 2018 dans le cadre d’une campagne nationale anti-corruption menée par le prince héritier et homme fort de l’Arabie Saoudite, Mohamed Ben Salman. Il a été d’abord détenu au Ritz-Carlton palace de Ryad avant son transfert à la prison d’al-Hayer, un centre de détention de haute sécurité au sud de la capitale saoudienne.

Mohammed al-Amoudi est l’un 70 détenus dont des princes, des ministres et d’hommes d’affaires arrêtés pour « corruption présumée ». Certains princes ont été libérés suite à un « arrangement financier » avec les autorités de l’Arabie saoudite. D’autres détenus ont été acquittés après que le royaume ait subi une réaction mondiale suite au meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, tué dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

→Lire aussi: Remaniement en Arabie Saoudite : Ibrahim al-Assaf nommé nouveau ministre des affaires étrangères


Selon la chaîne officielle Ethiopian Broadcasting Corporation (EBC), « le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed ait fait pression sur le prince héritier du royaume, Mohamed Ben Salman, pour qu’il libère le grand investisseur al-Amoudi ».

Rappelons qu’en mai dernier, le Premier ministre éthiopien s’est déplacé en Arabie Saoudite pour demander la libération de Mohammed al-Amoudi. « L’une des raisons pour lesquelles nous sommes allés en Arabie Saoudite était pour demander au gouvernement saoudien de libérer le cheikh Mohammed Al Amoudi », a déclaré M. Abiy à l’agence de presse éthiopienne Ethiopian News Agency.

Pourquoi un tel intérêt de l’Ethiopie à Mohammed al-Amoudi ?

Le milliardaire est le plus grand investisseur en Ethiopie. Il est le premier employeur privé en Ethiopie et le second employeur après l’Etat. L’homme d’affaires est propriétaire de Midroc Gold, principal producteur d’électricité du pays, basé à Addis-Abeba. Il détient également des actifs dans les secteurs des mines, de l’agriculture et dans l’hôtellerie.

Mohammed al-Amoudi est également actionnaire majoritaire de la raffinerie Samir à Mohammedia. La raffinerie est en liquidation depuis 2016.


Le tribunal de commerce de Casablanca a décidé, en novembre dernier, d’étendre la liquidation de la Samir aux patrimoines de ses dirigeants dont  Mohamed Al amoudi (PDG) et Jamal Baâmar (DG).